pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Notre-Dame de Fatima

Le 13 mai 1917, la Très Sainte Vierge venait une fois de plus Se pencher sur Ses enfants de la terre. Comme on le sait, Elle jeta les yeux sur trois humbles petits bergers du Portugal: Lucie, François et Jacinthe. La Vierge disait à Lucie, l’aînée des voyants:

«Jésus veut se servir de toi pour Me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à Mon Cœur Immaculé… Ne te décourage pas! Je ne t’abandonnerai jamais. Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et la voie qui te conduira à Dieu.» (Apparition du 13 juin 1917)

Que demandait Marie?

À Fatima, comme dans les autres grandes apparitions, l’essentiel du message de la Très Sainte Vierge a été un appel insistant à la PRIÈRE et à la PÉNITENCE.

«Je suis du Ciel…», dit Marie aux trois petits bergers.

«Voulez-vous offrir à Dieu des sacrifices et accepter toutes les souffrances qu’Il vous enverra en réparation des péchés si nombreux qui offensent Sa divine Majesté? Voulez-vous souffrir pour obtenir la conversion des pécheurs, pour réparer les blasphèmes ainsi que toutes les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie?» (3 mai 1917)

«Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites souvent, mais spécialement en faisant quelque sacrifice: «Ô Jésus, c’est pour Votre amour, pour la conversion des pécheurs et en réparation des offenses faites au Cœur Immaculé de Marie.» (13 juillet 1917)

«Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car BEAUCOUP D’ÂMES VONT EN ENFER PARCE QU’IL N’Y A PERSONNE QUI SE SACRIFIE ET PRIE POUR ELLES.» (19 août 1917)

Presqu’à chacune de Ses visites, la Sainte Vierge insiste sur la récitation quotidienne du chapelet, sur la récitation du Rosaire.

Le grand miracle de la danse du soleil, en présence d’une foule de plusieurs milliers de personnes, fut le grand signe prédit par la Très Sainte Vierge pour prouver Sa venue en ces lieux. C’est ainsi qu’avec le Secret révélé à Lucie, Marie clôtura Ses célèbres apparitions à Fatima, en 1917.

Un mot du Secret de Fatima

Les confidents de la Vierge reçurent chacun un secret. Celui de Lucie, divisé en trois parties, est le plus important. La première partie concerne la vision de l’Enfer; la deuxième, l’annonce de la guerre mondiale. Vingt cinq ans après les apparitions, le texte de ces deux parties du secret fut dévoilé.

Quant à la troisième partie, l’Église devait le révéler à la mort de Lucie ou, au plus tard, en 1960. Mais on n’en fit rien, le message étant sans doute trop compromettant!…

Le 15 octobre 1963, le «Neues Europa» publiait un article de Louis Emrich intitulé: «L’Avenir de l’humanité», dans lequel il rend public un «document» qui serait un extrait du Secret de Fatima. Cet article aurait été envoyé par les autorités diplomatiques du Vatican aux Chefs d’États, entre autres de l’Amérique et de la Russie. Traduits et diffusés, ces extraits de la 3e partie du Secret étaient de nature à susciter un réveil dans la chrétienté, mais lorsque la majorité des Pasteurs eux-mêmes n’ont qu’indifférence ou même hostilité à l’égard du «secret», qui s’étonnera de l’indifférence des fidèles? Les hommes d’Église auront-ils encore longtemps le pouvoir d’ignorer les volontés du Ciel et de faire taire Celle que tous les siècles proclament «Mère de l’Église»? Si la Mère n’a plus droit de parole, à quoi servent toutes les révérences que Ses enfants pourraient Lui faire?…

Considérée comme «un prophète de malheur» par Ses enfants de la terre, notre douce Mère souffre en Sa solitude, consolée seulement par un tout petit nombre d’enfants qui luttent pour Lui rester fidèles jusqu’à l’heure heureuse du triomphe de Son Cœur Douloureux et Immaculé.

Qu’il vienne bientôt ce triomphe de notre Mère du Ciel, la Reine du Rosaire; qu’il vienne pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des âmes, pour le renouvellement de la Sainte Église de Jésus-Christ et l’avènement de la paix dans le monde.

Répondons généreusement à la demande de la Très Sainte Vierge en redoublant de ferveur dans la prière et le sacrifice.