This post is also available in: English Español Italiano

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Appel pressant de Grégoire XVIII
NOTE : Vu la situation présente, il n’est pas possible pour la plupart de «passer beaucoup de temps devant Jésus-Hostie». Mais chacun peut se rendre en esprit près du tabernacle et, de son foyer, adorer Jésus au Saint-Sacrement avec foi, amour et humilité, en s’unissant aux messes célébrées partout à travers le monde.

De plus en plus, les églises se ferment, les services religieux sont annulés à travers le monde catholique. Plus de sainte Messe, de sainte Communion, de sacrements, de confession…
Je m’adresse à vous, chers frères et sœurs, tous les chrétiens du monde, je vous demande d’augmenter le temps alloué devant le Saint-Sacrement. Tous ceux qui le peuvent, passez du temps devant Jésus. Je vous invite à une prière humble. Que chacun se présente devant Jésus au Saint-Sacrement en se frappant la poitrine, en demandant pardon pour soi et pour l’Église. Demandez pardon et adorez Jésus qui vit au milieu de nous pour venir à notre secours. Dans le moment où l’humanité a le plus besoin de Lui, on Le met de côté.
Compensez, suppliez pour vos frères et sœurs de la terre. Que votre prière soit humble. Venez devant Jésus et dites-vous bien: «C’est de ma faute s’il y a tant de malheurs sur la terre.» Ce n’est pas la faute des autres. Frappez-vous la poitrine. Nous sommes vraiment coupables. Faisons cette prière humble devant Dieu. Si nous servions vraiment le bon Dieu, il y aurait une grâce plus abondante sur la terre.
Dieu nous parle par ces événements. Les prêtres n’ont plus le droit de dispenser les services. Pour nous, prions, compensons en frappant notre poitrine. Donnons de l’humilité, donnons de l’amour, donnons à Dieu le culte d’adoration qui Lui revient. Ne nous comparons pas, ne disons pas: «Nous ne sommes pas comme le reste des hommes.» Jésus dit bien que par cette “prière”, le pharisien est sorti du temple condamné. Que notre prière soit celle du publicain. (Évangile en saint Luc 18, 9-14)
Que tous ceux qui le peuvent, prient devant le Saint-Sacrement. Que chacun recoure à tous les sacrements avec beaucoup plus de foi et d’humilité que jamais nous ne l’avons fait. Surtout, que les prêtres disent plus de messes, messes ferventes pour compenser pour les messes qui ne se disent pas.
Je vous invite à prier avec amour, fidélité, foi. Ni dans vos propos, ni même dans votre esprit ou dans votre cœur, ne faites pas de commentaires, pas de comparaisons. Vous tous de cette communauté, vous prierez avec humilité pour attirer la faveur de Dieu.
«Pardonnez-nous, pardonnez-nous, mon Dieu! Pardon et miséricorde pour nous et pour nos frères de la terre. Convertissez-nous et convertissez nos frères de la terre. Ô mon Dieu, parlez au cœur de Vos enfants…»
Donnez beaucoup de temps à l’adoration, le plus possible.
Que saint Joseph patron de la Sainte Église vienne au secours de ses enfants de la terre.