Belle consécration à la Vierge Marie, notre Mère et notre Reine, par saint François de Sales. Il prie la Sainte Vierge comme un enfant aimant qui sait tout obtenir de sa mère.

Je Vous salue, très douce Vierge Marie, Mère de Dieu, et Vous choisis pour ma très chère mère; je Vous supplie de m’accepter pour Votre fils et serviteur; je ne veux plus avoir d’autre mère et maîtresse que Vous. Je Vous prie donc, ma bonne, gracieuse et douce Mère, qu’il Vous plaise de Vous souvenir que je suis Votre fils, que Vous êtes très Puissante et que je suis une créature pauvre, vile et faible.
Je Vous supplie aussi, très douce et chère Mère, de me gouverner et défendre en toutes mes actions; car, hélas! je suis un pauvre nécessiteux et mendiant qui ai besoin de Votre sainte aide et protection. Eh bien donc! Très Sainte Vierge, ma douce Mère, de grâce faites-moi participant de Vos biens et de Vos vertus, principalement de Votre sainte Humilité, de Votre excellente Pureté et fervente Charité; mais accordez-moi surtout: (Ici demandez la grâce que vous désirez).
Ne me dites pas, gracieuse Vierge, que Vous ne pouvez pas, car Votre bien-aimé Fils Vous a donné toute puissance tant au Ciel que sur la terre. Vous n’allèguerez pas non plus que Vous ne devez pas, car Vous êtes la Mère commune à tous les pauvres enfants d’Adam, et singulièrement la mienne; ainsi donc, très douce Vierge, puisque Vous êtes ma Mère et que Vous êtes très puissante, qu’est-ce qui pourrait Vous excuser si Vous ne me prêtiez votre assistance?
Voyez, ma Mère, que Vous êtes contrainte de m’accorder ce que je Vous demande et d’acquiescer à mes gémissements. Soyez donc exaltée dans les Cieux, et, par Votre Intercession, faites-moi présent de tous les biens et de toutes les grâces qui plaisent à la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, l’objet de tout mon amour pour le temps présent et pour la grande éternité.

Mon Jésus, pardon et miséricorde!
Par les mérites de Vos saintes Plaies et les douleurs de Votre sainte Mère.