15 août – Fête de l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie

Assomption de Marie

Assomption de Marie

Contemplons la Très Sainte Vierge qui monte au ciel pour recevoir la récompense de Sa vie toute conforme à la sainte Volonté de Dieu. Demandons de réaliser, à l’exemple de notre bonne Mère, tous les desseins de Dieu sur nous. Prouvons notre dévotion envers Elle en L’imitant en tout.

Demandons à notre céleste Mère de passer sur la terre en faisant le bien comme Elle. Que notre compagnie soit bienfaisante pour tous, que nous soyons un sujet de joie pour notre prochain. La Très Sainte Vierge était modeste et effacée; Elle Se faisait la Servante de tous. Les gens qui La côtoyaient ne pouvaient soupçonner tous les privilèges, les prérogatives qu’Elle avait reçus du Ciel, tellement Marie était simple, sans aucune affectation. Elle semblait être une personne tout ordinaire, mais Elle brillait par Son humilité, par Son effacement, par Son amabilité, par Son dévouement, par Sa charité et Sa bonté.

Demandons-Lui de réchauffer nos coeurs au feu de Son Coeur Immaculé tout brûlant d’amour pour Ses enfants de la terre; qu’Elle nous remplisse de Sa charité généreuse. Demandons-Lui surtout de nous inculquer Son humilité; sans humilité, il ne peut y avoir de vraie charité. Remercions notre Mère pour tout ce qu’Elle a fait pour nous: Elle a été Corédemptrice avec Son divin Fils, pour opérer notre salut. Marie continue sans cesse de S’occuper de nos âmes; Elle intervient continuellement pour protéger Ses enfants d’ici-bas. Remercions-La de Ses visites à la terre.

Le Couronnement de la Très Sainte Vierge

Couronnement de Marie dans le Ciel

Couronnement de Marie dans le Ciel

Contemplons la Très Sainte Vierge Marie couronnée par Son divin Fils. Elle reçoit la récompense de Sa sainte vie. Comme Elle est heureuse de S’être sacrifiée sur la terre, d’avoir souffert par amour pour le bon Dieu! Demandons d’être des âmes fortes, prêtes à tout faire, à tout souffrir pour mériter une belle couronne au ciel, comme la Très Sainte Vierge; Elle n’a pas volé Sa couronne.

Nous ne sommes sur la terre qu’en passant. Tout va disparaître pour nous en ce monde, mais le Ciel demeure. Si nous servons fidèlement le bon Dieu en cette courte vie, nous rejoindrons bientôt les Saints du Paradis pour jouir d’une éternité de bonheur incommensurable avec notre Dieu si bon, avec Jésus, notre Sauveur, et avec notre bonne Mère du ciel. C’est le but de notre pèlerinage en ce monde, ne l’oublions pas un instant. Notre petite vie passe bien vite et bientôt nous serons dans l’autre monde. Le monde s’étourdit; il veut jouir de la vie, s’amuser. Tout ce qui restera de notre vie, c’est d’avoir travaillé pour Dieu, d’avoir tout sacrifié pour Son amour.

Élevons notre âme sans cesse vers le bon Dieu. Ne nous tenons pas rivés à la terre; c’est trop déprimant de regarder tant de choses laides, dégoûtantes. Il faut nous élever de la terre, tout regarder en Dieu, monter au-dessus des nuages comme l’avion. Montons au-dessus de toutes les misères de ce monde, montons dans le ciel de Dieu.

Demandons la protection de la Très Sainte Vierge, Son assistance, Sa direction. Consacrons-nous à cette bonne Mère. Confions-Lui tout ce qui nous concerne. Mettons tout entre Ses mains: Elle prendra soin de nous comme une bonne Mère. Demandons-Lui qu’Elle nous apprenne à connaître et à aimer Son Jésus, à Le servir et Lui plaire en tout. Ainsi soit-il.

Tiré de Méditation des Mystères du Rosaire, par Père Jean-Grégoire de la Trinité, O.D.M., disponible aux Éditions Magnificat, article numéro 2195.

Méditations du Rosaire, disponible aux Éditions Magnificat