Avec Marie au Cénacle

Pour attirer l’Esprit-Saint, imitons les Apôtres et les disciples de Jésus: retirons-nous au Cénacle avec Marie. Le Cénacle signifie une vie de recueillement, de prières, de saints désirs. Il nous dit que nous devons vivre unis à la Mère du Sauveur, dans un cœur à cœur constant, pour penser, aimer, agir comme Elle, pour mêler nos supplications aux Siennes et toucher le Cœur de Dieu.

Neuvaine au Saint-Esprit

Sous forme de supplication à l’Esprit-Saint, cette neuvaine consacre une journée à chacun des dons du Saint-Esprit: le don de Crainte, de Piété, de Science, de Force, de Conseil, d’Intelligence, de Sagesse. Une prière à Marie, Épouse chérie du Saint-Esprit clôt la neuvaine. Recommandée pour mieux se préparer à la fête de la Pentecôte.

Le Christ est ressuscité

Résumé du récit évangélique des apparitions du Sauveur. Admirons la sagesse et la bonté de Jésus qui a voulu multiplier les preuves de Sa résurrection. Les Apôtres en sont définitivement convertis et transformés. De peureux et hésitants qu’ils étaient, ils bravent maintenant la torture et la mort pour affirmer la résurrection de leur Maître. Les foules se convertissent par milliers à la fois. Le sang des martyrs commence à couler. Devant les fouets, la dent des bêtes féroces, le feu, le glaive, les témoins de la résurrection ne reculent pas. Le Christ est vraiment ressuscité: ils le proclameront au prix même de leur vie; ils donneront jusqu’à la dernière goutte de leur sang pour attester cette vérité.

La Nativité de Jésus

Jésus est né, et voici que les Cieux retentissent de chants d’allégresse; les anges entonnent à l’envi le cantique du triomphe: “Gloire à Dieu au plus haut des cieux!” le cantique de la paix: “Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté!”

Si vous ne devenez comme de petits enfants

Sermon de Noël de Père Jérôme de la Résurrection, o.d.m.
En cette période de Noël, Jésus nous invite à descendre avec Lui à la Crèche de Bethléem, comme de petits enfants, de tout petits enfants, tout petits… si petits que personne ne pourra plus nous reconnaître, tout comme Jésus-Enfant, le Fils de Dieu, n’était pas reconnaissable. N’est-ce pas que le Fils de Dieu S’est bien caché? Tous les grands de ce monde, et on peut dire que quasiment toute l’humanité, ont ignoré le sublime mystère qui se passait à la Crèche de Bethléem. C’était pourtant le plus grand événement de toute I’Histoire qui s’accomplissait: Dieu, Se faisant Enfant pour l’amour de Ses créatures.

Allons à la Crèche

Noël devrait être pour le chrétien l’occasion idéale pour s’arracher au tumulte du monde, afin de se replonger corps et âme dans le surnaturel et de s’imprégner du grand mystère d’un Dieu naissant dans l’humilité et la pauvreté la plus totale… Comment rendre à Noël sa vraie signification?  Tout d’abord en nous coupant énergiquement du monde, et en descendant à la Crèche de Bethléem en esprit et en vérité.  Là, le vrai sens de Noël nous sera révélé.  Nous y verrons notre Dieu, notre Roi, notre Maître, notre divin Modèle, dans la nudité, dans l’humilité, dans la souffrance, entouré des pauvres, des humbles, des plus petits de la terre.