Recherche
Generic filters

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Coeur Eucharistique de Jésus

Combien il est avantageux d’entendre souvent la sainte Messe.

La Messe est l’acte public et solennel de religion: outre les dimanches et les fêtes d’obligation qui imposent le précepte rigoureux d’assister au saint Sacrifice, la piété conduit souvent le chrétien zélé au pied des saints autels. C’est à certaines fêtes, pour resserrer les liens de la famille, à la solennité des morts, pour rattacher les liens du passé à l’espérance d’une vie meilleure; c’est pour la réussite d’une entreprise, pour la santé d’une personne chère, pour appeler la grâce de Dieu sur l’union des époux, pour offrir au Seigneur l’enfant qui vient de naître, pour accompagner à l’autel la dépouille mortelle de nos frères, avant de la déposer dans la terre; enfin la Messe est la consécration et la sanctification de tous les événements solennels et importants de l’existence. La ferveur vient-elle à animer une vie sagement réglée, on trouvera presque toujours, sans nuire aux devoirs de son état, le moyen de consacrer, par l’oblation du corps et du sang de Jésus-Christ, les travaux et les peines de la journée; dans une position plus libre de soins et d’inquiétudes, plus comblée des bénédictions du ciel et des faveurs de la terre, on sentira qu’il y aurait ingratitude et lâcheté à ne pas se faire un devoir d’offrir à Dieu tous les jours la grande Victime d’action de grâces, et l’on prendra cette sainte habitude pour s’environner sans cesse de la puissante protection de Dieu.

– Rien de plus édifiant que les sentiments de foi et de piété qui remplissaient le cœur de M. de Bernières, trésorier de France. «J’aimerais mieux, disait-il, perdre le monde entier, si je le possédais, qu’une seule Messe, sachant que la plus grande action que nous puissions faire sur la terre et qui rend le plus d’honneur à Dieu, est celle où Jésus-Christ, égal à Son Père, S’anéantit et Se sacrifie à Ses yeux pour Lui rendre une gloire infinie. C’est le prêtre qui offre la divine Hostie de ses propres mains, mais c’est au nom de toute l’Église, principalement de ceux qui sont présents et qui ont le bonheur de l’offrir avec lui. Quelle consolation pour moi quand j’ai assisté à la Messe! j’ai offert à Dieu un sacrifice d’un prix infini, quoique je n’aie pas l’honneur d’être prêtre. Je L’ai donc glorifié infiniment, je L’ai remercié dignement, j’ai offert un prix qui peut acquitter toutes mes dettes; j’ai donc plus fait dans cette seule action qu’en toutes les autres de ma vie. Ô mon Jésus! quel trésor inestimable nous avons en Vous, si nous savions le connaître!»

Autres histoires...