Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 7

Bethléem — 25 Décembre

CH. VII — NOËL — LA CIRCONCISION

Saint Luc II, 1-21

En ces jours-là, parut un édit de César-Auguste, ordonnant le dénombrement universel des peuples. Ce premier dénombrement fut exécuté par Cyrinus, gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire inscrire, chacun dans son lieu d’origine.1

Joseph, qui était de la maison et de la famille de David, partit donc de Nazareth, ville de la Galilée, et monta vers le pays de Judée, dans la cité de David, appelée Bethléem, afin de s’y faire inscrire avec Marie, son épouse, qui allait être mère.

Or, pendant qu’ils étaient là, arriva le terme auquel Marie devait enfanter. Et Elle mit au monde Son Fils premier-né.

Elle L’enveloppa de langes et Le coucha dans une crèche, parce que, pour eux, il n’y avait pas de place dans l’hôtellerie.

Aux environs, des bergers passaient la nuit dans les champs, veillant tour à tour à la garde de leurs troupeaux. Soudain un Ange du Seigneur s’arrêta près d’eux; la gloire de Dieu les environna de Sa lumière, et ils furent saisis d’une grande frayeur.2

«Ne craignez point, leur dit l’Ange, car voici que je vous annonce la bonne nouvelle d’une grande joie, pour vous et pour tout le peuple. Aujourd’hui, dans la cité de David, vous est né un Sauveur: c’est le Christ, le Seigneur! Et voici le signe que je vous donne pour Le reconnaître: Vous trouverez un Enfant, enveloppé de langes et couché dans une crèche.»

Au même instant, se joignit à l’Ange une troupe de la milice céleste. Ils louaient Dieu et disaient:

«Gloire à Dieu au plus haut des cieux et, sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté!»

Et lorsque les Anges, remontant au ciel, les eurent quittés, les bergers se disaient l’un à l’autre:

«Allons jusqu’à Bethléem, et voyons ce prodige qui vient d’arriver, et que le Seigneur nous a fait connaître.»

Ils partirent en toute hâte et trouvèrent Marie et Joseph, et l’Enfant couché dans la crèche. À cette vue, ils reconnurent ce qui leur avait été dit de l’Enfant. Et tous ceux qui les entendirent furent émerveillés de ce qu’ils racontaient.

Quant à Marie, Elle recueillait toutes ces choses et les repassait dans Son coeur.3

Les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

Huit jours après, lorsque l’Enfant dut être circoncis, on L’appela JÉSUS,4 nom que l’Ange Lui avait donné, avant même qu’Il fût conçu dans le sein de Sa Mère.

1 . «Jésus doit naître dans Bethléem, humble patrie de David; Il l’a fait ainsi prédire par Son Prophète, il y a plus de sept cents ans. Et voilà que tout l’univers se remue pour accomplir cette prophétie.» (Bossuet) — Bethléem est une bourgade à 8 km au sud de Jérusalem. Elle est située sur une hauteur rocheuse, coupée à pic du côté de l’Orient. Son territoire est très fertile, de là son nom qui signifie: Maison du pain.

2 . «Tout ce qui est divin étonne d’abord la nature humaine pécheresse et bannie du ciel.» (Bossuet)

3 . Marie, pleine de la grâce de Dieu, illuminée de Son Esprit, instruite par l’Ange, initiée si pleinement à la science de la rédemption, Marie Se tait, quand tout le monde parle. Joseph entre en part de Son silence comme de Son secret: «Les grandes choses que Dieu fait au-dedans de Ses créatures, dit Bossuet, opèrent naturellement le silence, le saisissement et je ne sais quoi de divin qui supprime toute expression.»

4 . C’était le privilège exclusif du père d’imposer un nom à son enfant. L’Archange en donnant cette mission à saint Joseph lui avait donc conféré, de la part de Dieu, tous les attributs et tous les droits paternels à l’égard de Jésus.