Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 8

Jérusalem — 2 Février

CH. VIII — PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE — PURIFICATION DE MARIE

Saint Luc II, 22-39

Quand fut révolu le nombre des jours prescrits par la Loi de Moïse, pour la Purification de Marie, on porta l’Enfant à Jérusalem, pour Le présenter au Seigneur. Il fallait accomplir ce précepte de la Loi divine: «Tout enfant mâle, premier-né de sa mère, sera consacré au Seigneur.» En exécution du même précepte, on devait offrir en sacrifice un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme juste et craignant Dieu, nommé Siméon, qui vivait dans l’attente de la consolation d’Israël. L’Esprit-Saint était en lui, et Il lui avait révélé qu’il ne mourrait point sans avoir vu le Christ du Seigneur.

Conduit par l’Esprit, il monta au Temple et, lorsque l’Enfant-Jésus y fut apporté par Ses parents, afin d’accomplir pour Lui ce qu’ordonnait la Loi, il Le prit entre ses bras et bénit Dieu en disant:

«Maintenant, Seigneur, laissez, selon Votre parole, Votre serviteur s’en aller en paix!
«Puisque mes yeux ont vu le Sauveur qui vient de Vous:
«Ce Sauveur que Vous avez préparé pour être, à la face de tous les peuples,
«La Lumière qui éclairera les nations, et la gloire d’Israël Votre peuple.»


Le Père et la Mère de l’Enfant étaient dans l’admiration des choses qu’on disait de Lui. Siméon les bénit; puis il dit à Marie, Sa Mère:

«Cet Enfant est né pour la ruine et la résurrection d’un grand nombre en Israël. Il sera un signe de contradiction. Pour Vous, un glaive transpercera Votre âme. Ainsi seront dévoilées les pensées que beaucoup dissimulent au fond de leurs coeurs.»

Il y avait là également une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Azer. Elle était fort avancée en âge. Engagée dans le mariage dès sa jeunesse, elle y avait vécu sept ans; puis elle était restée veuve jusqu’à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne quittait point le Temple, servant Dieu nuit et jour dans les jeûnes et les oraisons.

Survenant en cette même heure, elle aussi bénissait Dieu, et parlait de cet Enfant à tous ceux qui attendaient la Rédemption d’Israël.

Après avoir satisfait aux prescriptions de la Loi du Seigneur, ils étaient retournés en Galilée, dans leur ville de Nazareth. Mais ils ne tardèrent pas à revenir à Bethléem.