Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 124

XII. — PARABOLE DES OUVRIERS DE LA VIGNE

Saint Matthieu XX, 1-16

«Le Royaume des cieux est semblable à un père de famille, qui sortit, à la première heure du jour, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d’un denier par jour, et les envoya à sa vigne.

«Il sortit de nouveau, vers la troisième heure,123 et en vit d’autres qui étaient sur la place à ne rien faire:

— Vous aussi, leur dit-il, allez à ma vigne, et, ce qui sera juste, je vous le donnerai.

«Et ils y allèrent.

«Il sortit encore, vers la sixième et la neuvième heure, et fit de même.

«Étant enfin sorti vers la onzième heure, il en trouva encore qui se tenaient là, dans l’oisiveté, et il leur dit:

— Pourquoi restez-vous ainsi toute la journée à ne rien faire?

— Parce que personne ne nous a loués.

— Eh bien! vous aussi, allez à ma vigne, leur répondit-il.

«Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant:

— Appelez les ouvriers, et payez-les, en commençant par les derniers, jusqu’aux premiers.

«Ceux qui étaient venus vers la onzième heure s’approchèrent donc, et reçurent chacun un denier.

«Les premiers vinrent ensuite, espérant recevoir davantage; mais eux aussi reçurent chacun un denier. Et, en le prenant, ils murmuraient contre le père de famille:

— Ces derniers, disaient-ils, n’ont travaillé qu’une heure, et vous les avez traités comme nous, qui avons porté le poids du jour et de la chaleur.

«Répondant à l’un d’eux:

— Mon ami, observa le père de famille, je ne te fais aucun tort. N’es-tu pas convenu avec moi d’un denier? Prends ce qui t’appartient, et retire-toi: il me plaît de donner à ce dernier venu autant qu’à toi. Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux, ou bien verrais-tu d’un mauvais oeil que je sois bon?124

«Ainsi les derniers seront les premiers; et les premiers seront les derniers. Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus.»

123 . La troisième heure équivaut à neuf heures du matin; la sixième, à midi, la neuvième, à trois heures de l’après-midi et la onzième, à cinq heures.

124 . Les cinq heures sont les cinq âges de la vie: l’enfance, l’adolescence, la jeunesse, l’âge mûr et la vieillesse. La journée, c’est toute la vie. À la fin de la vie, l’intendant, qui est Notre-Seigneur, distribue à chacun son salaire, le même pour tous, la vision béatifique. Par leur ardeur au travail, les ouvriers de la dernière heure ont pu faire plus d’ouvrage que les appelés de la première heure. Une vie correcte, mais qui n’est pas animée du zèle de la gloire de Dieu et de la perfection, est une vie sans grands mérites. En tout état de cause, il faut que nous sachions bien que notre salut dépend surtout de Sa divine Miséricorde, qui est libre de dispenser Ses dons comme il Lui plaît, et à qui il Lui plaît.