Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 19

Cana — 21 Février

CH. VI — LES NOCES DE CANA

Saint Jean II, 1-11

Trois jours après qu’ils eurent quitté les rives du Jourdain, il se fit des noces à Cana en Galilée. La Mère de Jésus y était; Jésus y fut également convié avec Ses Disciples.

Le vin étant venu à manquer, la Mère de Jésus Lui dit:

«Ils n’ont plus de vin.

— Ô Femme, Lui répondit-Il, que voulez-Vous de Moi? Mon heure n’est pas encore venue.»1

Sa Mère dit à ceux qui servaient:

«Faites tout ce qu’Il vous dira.»

Or il y avait là six urnes de pierre, disposées pour les purifications en usage parmi les Juifs, et contenant chacune deux ou trois métrètes.

«Emplissez d’eau ces urnes,» dit Jésus.

Ils les remplirent jusqu’au bord.

«Puisez maintenant, reprit Jésus, et portez à l’ordonnateur du festin.»

Ils le firent.

À peine eut-il goûté l’eau changée en vin2 que, ne sachant d’où venait ce vin (ce que savaient bien les serviteurs qui avaient puisé l’eau), l’ordonnateur du festin appela l’époux.

«Tout le monde, lui dit-il, sert d’abord le bon vin et, quand les convives sont déjà en ébriété, on fait passer la qualité inférieure. Vous, au contraire, vous avez gardé le bon vin jusqu’à ce moment.»3

Ce fut là le premier des miracles de Jésus. Il l’opéra à Cana en Galilée. Par là Il manifesta Sa gloire, et Ses Disciples crurent en Lui.

1 . Cette expression: Femme, dans les langues orientales, est très respectueuse; elle se traduirait en français par: Madame. Notre-Seigneur n’emploiera pas un autre terme quand Il voudra consoler Sa divine Mère du haut de Sa croix.

2 . Ce miracle n’est pas une simple transformation, mais un changement substantiel. Il prélude au grand et permanent miracle de la Transsubstantiation eucharistique.

3 . La présence de Jésus à ces noces, outre qu’elle consacre l’institution divine du mariage, qui sera élevé à la dignité de sacrement, nous révèle le caractère divinement bon de Jésus, qui accepte en toute simplicité l’invitation d’époux de condition modeste, et qui opère Son premier miracle pour leur éviter une légère confusion.