This post is also available in: English Español

Liturgie pour les Dimanches et Fêtes principales

Sacré-Coeur de Jésus
Fête du Sacré-Coeur de Jésus

Réflexion sur la Liturgie du jour – tiré de L’Année Liturgique, par Dom Prosper Guéranger

Un nouveau rayon brille au ciel de la sainte Église, et vient réchauffer nos cœurs. Le Maître divin donné par le Christ à nos âmes, l’Esprit Paraclet descendu sur le monde, poursuit Ses enseignements dans la Liturgie sacrée. La Trinité auguste, révélée tout d’abord à la terre en ces sublimes leçons, a reçu nos premiers hommages; nous avons connu Dieu dans Sa vie intime, pénétré par la foi dans le sanctuaire de l’essence infinie. Puis, d’un seul bond, l’Esprit impétueux de la Pentecôte entraînant nos âmes à d’autres aspects de la vérité qu’Il a pour mission de rappeler au monde, les a laissées un long temps prosternées au pied de l’Hostie sainte, mémorial divin des merveilles du Seigneur. Aujourd’hui c’est le Cœur sacré du Verbe fait chair qu’Il propose à nos adorations.

Partie noble entre toutes du corps de l’Homme-Dieu, le Cœur de Jésus méritait, en effet, au même titre que ce corps adorable, l’hommage réclamé par l’union personnelle au Verbe divin. Mais si nous voulons connaître la cause du culte plus spécial que Lui voue la sainte Église, il convient ici que nous la demandions de préférence à l’histoire de ce culte lui-même et à la place qu’occupe au Cycle sacré la solennité de ce jour.

Un lien mystérieux réunit ces trois fêtes de la très sainte Trinité, du Saint-Sacrement et du Sacré-Cœur. Le but de l’Esprit n’est pas autre, en chacune d’elles, que de nous initier plus intimement à cette science de Dieu par la foi qui nous prépare à la claire vision du ciel. Nous avons vu comment Dieu, connu dans la première en Lui-même, Se manifeste par la seconde en Ses opérations extérieures, la très sainte Eucharistie étant le dernier terme ici-bas de ces opérations ineffables. Mais quelle transition, quelle pente merveilleuse a pu nous conduire si rapidement et sans heurt d’une fête à l’autre? Par quelle voie la pensée divine elle-même, par quel milieu la Sagesse éternelle s’est-elle fait jour, des inaccessibles sommets où nous contemplions le sublime repos de la Trinité bienheureuse, à cet autre sommet des Mystères chrétiens où L’a portée l’inépuisable activité d’un amour sans bornes? Le Cœur de l’Homme-Dieu répond à ces questions, et nous donne l’explication du plan divin tout entier.

Introït

Il aura pitié de nous dans la grandeur de Sa miséricorde; car Il n’a point dédaigné ni chassé de Son cœur les enfants des hommes. Le Seigneur est bon à ceux qui espèrent en Lui, à l’âme qui Le cherche. Alléluia, alléluia. Psaume. Je chanterai à jamais les miséricordes du Seigneur, je les célébrerai dans la suite des générations.

Collecte

Daignez accorder, Dieu tout-puissant, à nous qui nous glorifions dans le très saint Cœur de Votre Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits solennels de Sa charité envers nous, que nous trouvions notre joie dans leur accomplissement et dans les fruits qu’ils ont produits. Par le même Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

Épître

Lecture du Prophète Isaïe, Chap. XII

Je Vous louerai, Seigneur, qui avez été irrité contre nous; car Votre colère s’est arrêtée, et Vous m’avez comblé de consolation. Voici le Dieu mon Sauveur, j’agirai avec confiance et je ne craindrai plus; car le Seigneur est ma force, Il est ma gloire, et Il est devenu l’auteur de mon salut. Dans votre allégresse, vous puiserez les eaux jaillissantes aux fontaines du Sauveur, et en ce jour-là vous direz: Célébrez le Seigneur et invoquez Son Nom. Souvenez-vous que Son Nom est au-dessus de tout. Chantez au Seigneur pour les œuvres magnifiques qu’Il a opérées; annoncez-les à la terre entière. Tressaille et fais retentir tes louanges, ô ville de Sion; car le Saint d’Israël est grand au milieu de toi.

Graduel

Ô vous tous qui passez par le chemin, considérez et voyez s’il est une douleur comme Ma douleur. Ayant aimé les Siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’à la fin. Alléluia, alléluia. Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes. Alléluia.

Évangile

La suite du saint Évangile selon saint Jean, Chap. XIX.

Ce jour-là étant celui de la Préparation, afin que les corps ne demeurassent pas en croix durant le Sabbat (car ce Sabbat était un jour très solennel), les Juifs prièrent Pilate qu’on leur rompît les jambes, et qu’on les enlevât. Il vint donc des soldats qui rompirent les jambes du premier, puis de l’autre qui avaient été crucifiés avec Lui. Étant venus à Jésus, et Le voyant déjà mort, ils ne Lui rompirent point les jambes; mais un des soldats Lui ouvrit le côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau. Et celui qui le vit en rend témoignage, et son témoignage est vrai.