pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Sainte-Famille-2010

Dieu prend soin de l’homme.

En 1824, le savant protestant, Charles Jarke, se convertit au catholicisme à Cologne. La cause de sa conversion fut le fait suivant: dans la conversation, Jarke fit la remarque que si Dieu existait, Il Se soucierait du monde. Quelqu’un lui répondit: «Je pense que Dieu S’est bien assez soucié de l’homme, puisqu’Il S’est Lui-même fait homme.» Le savant ne revenait pas de son étonnement, car c’est à peine s’il connaissait le mystère de l’Incarnation. Il se remit à l’étude, et le fruit de ses études fut sa conversion au catholicisme.

Chaque chrétien devrait souvent méditer sur l’Incarnation du Fils de Dieu, parce que la bonté et la miséricorde de Dieu s’y révèlent d’une façon éclatante.

La note payée deux fois.

Supposons qu’un étudiant achète des livres. Le père de l’étudiant les paye au libraire; plus tard l’étudiant les paye une seconde fois. Puisque la somme due est payée deux fois, l’étudiant est en droit de redemander la somme qu’il a versée et le libraire devra la lui rembourser.

Ainsi en est-il entre Dieu et l’homme. L’homme est condamné à payer de sa vie le péché d’Adam. Mais Jésus-Christ vint, n’ayant point péché et voulut, quoique n’étant point sujet à la mort, mourir pour nous et payer ainsi notre dette. Néanmoins il faut que nous mourions, ayant un corps mortel par suite du péché d’Adam, de sorte que nous payons une seconde fois la dette déjà remboursée. Il est donc juste que nous recevions de nouveau la vie du corps, ce qui aura lieu lors de la résurrection des morts. Le gage de cette résurrection nous est donné par celle de Jésus-Christ. Il est, d’après saint Paul, les prémices de ceux qui sont dans le sommeil de la mort. C’est parce qu’Il nous a mérité la vie qu’Il dit: «Je suis la résurrection et la vie.» (S. Jean 11, 25.)

Autres histoires...

Sainte-Famille-2010

Dieu prend soin de l’homme.

En 1824, le savant protestant, Charles Jarke, se convertit au catholicisme à Cologne. La cause de sa conversion fut le fait suivant: dans la conversation, Jarke fit la remarque que si Dieu existait, Il Se soucierait du monde. Quelqu’un lui répondit: «Je pense que Dieu S’est bien assez soucié de l’homme, puisqu’Il S’est Lui-même fait homme.» Le savant ne revenait pas de son étonnement, car c’est à peine s’il connaissait le mystère de l’Incarnation. Il se remit à l’étude, et le fruit de ses études fut sa conversion au catholicisme.

Chaque chrétien devrait souvent méditer sur l’Incarnation du Fils de Dieu, parce que la bonté et la miséricorde de Dieu s’y révèlent d’une façon éclatante.

La note payée deux fois.

Supposons qu’un étudiant achète des livres. Le père de l’étudiant les paye au libraire; plus tard l’étudiant les paye une seconde fois. Puisque la somme due est payée deux fois, l’étudiant est en droit de redemander la somme qu’il a versée et le libraire devra la lui rembourser.

Ainsi en est-il entre Dieu et l’homme. L’homme est condamné à payer de sa vie le péché d’Adam. Mais Jésus-Christ vint, n’ayant point péché et voulut, quoique n’étant point sujet à la mort, mourir pour nous et payer ainsi notre dette. Néanmoins il faut que nous mourions, ayant un corps mortel par suite du péché d’Adam, de sorte que nous payons une seconde fois la dette déjà remboursée. Il est donc juste que nous recevions de nouveau la vie du corps, ce qui aura lieu lors de la résurrection des morts. Le gage de cette résurrection nous est donné par celle de Jésus-Christ. Il est, d’après saint Paul, les prémices de ceux qui sont dans le sommeil de la mort. C’est parce qu’Il nous a mérité la vie qu’Il dit: «Je suis la résurrection et la vie.» (S. Jean 11, 25.)

Autres histoires...