Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Notre Dame du Laus

Excellence du Rosaire

Saint Dominique, afin de rendre la paix à l’Église déchirée et ensanglantée par l’hérésie des Albigeois, voulut associer tous les cœurs chrétiens dans une même prière et dans une même pensée de foi. En instituant, sur la demande de la Vierge Marie Elle-même, cette manière de prier, qui s’est depuis répandue dans l’Église sous le beau nom de Rosaire, saint Dominique se proposa de combattre l’hérésie par la prière et par la foi: par la prière, en implorant le secours de Celle que l’Église a proclamée la gardienne de l’orthodoxie, en Lui disant dans la liturgie: «Réjouissez-Vous et soyez dans l’allégresse, Vierge Marie, Vous seule avez exterminé toutes les hérésies par tout l’univers; par la foi, en proposant à la méditation des fidèles les principaux mystères de la rédemption, en enchaînant l’une à l’autre, entremêlées de simples et sublimes prières, les vérités fondamentales du christianisme.»

Quoique les chrétiens, dit le P. Lacordaire, eussent coutume de tourner leur cœur vers Marie, cependant l’usage immémorial de la Salutation angélique n’avait rien de réglé et de solennel. Les pieux serviteurs de la Sainte Vierge ne se réunissaient pas pour l’adresser à leur bien-aimée Protectrice, chacun suivait pour Elle l’élan de son amour, lorsque Dominique, fidèle à la recommandation de Marie Elle-même et connaissant toute la puissance de l’association dans la prière, crut qu’il serait utile de l’appliquer à la Salutation angélique, et que cette clameur de tout un peuple assemblé monterait jusqu’au ciel avec un grand empire. La brièveté même des paroles de l’Ange exigeait qu’elles fussent répétées un certain nombre de fois, comme ces acclamations uniformes que la reconnaissance des nations jette sur le passage des Souverains. Mais la répétition pouvait engendrer la distraction de l’esprit, Dominique y pourvut, en distribuant les Salutations orales en plusieurs séries, à chacune desquelles il attacha la pensée d’un des mystères de notre rédemption, qui furent tour à tour pour la bienheureuse Vierge un sujet de joie, de douleur et de triomphe. De cette manière, la méditation intime s’unissait à la prière publique, et le peuple, en saluant sa Mère et sa Reine, La suivait, au fond du cœur, en chacun des événements principaux de Sa vie. Saint Dominique érigea une confrérie pour mieux assurer la durée et la solennité de ce mode de supplication.

Sa pieuse entreprise fut bénie par le plus grand de tous les succès, par un succès populaire. Le peuple chrétien s’y est attaché de siècle en siècle avec une incroyable fidélité.

(R. P. Huguet)

Autres histoires...