Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Notre Dame du Laus

Quelle fin se propose-t-on dans la récitation du Rosaire?

Par le Rosaire, l’âme témoigne son amour pour Jésus, fait réparation à la sainte humanité pour les outrages de l’hérésie, et rend à la très Sainte Trinité de brûlantes actions de grâces pour le bienfait de l’Incarnation et de la Rédemption. Cette dévotion a été sanctionnée par l’Église, par des indulgences, par des miracles, par des conversions, enfin par la pratique des Saints. Voyez encore tout ce que renferme la méthode seule de réciter le Rosaire. Il faut d’abord nous représenter le mystère que nous nous proposons d’honorer, et toujours faire entrer la Sainte Vierge dans le tableau que nous nous traçons; car le Rosaire est Son apanage. À chaque mystère il faut associer quelque devoir ou quelque vertu, et demander à la Vierge Marie la grâce de la bien pratiquer.

«Consolez-vous, âmes choisies, consolez-vous et réjouissez-vous. Quand vous ne feriez d’autre dévotion que de dire votre Rosaire jour et nuit, vous seriez saintement occupées. Dire votre Chapelet, c’est faire ce que Jésus a fait la meilleure partie de Sa vie. Quand je récite mon Chapelet, je dis: Je Vous salue, Marie; et Jésus ne La saluait-Il pas le matin, le soir, passant devant Elle, Lui donnant le bonjour? Quand je dis mon Chapelet, j’appelle Marie pleine de grâce; et Jésus La remplissait de grâce. Je Lui dis: Le Seigneur est avec Vous; et Jésus, qui est le Seigneur, demeurait toujours avec Elle. Je Lui dis: Vous êtes bénie entre toutes les femmes; et Jésus La comblait de bénédictions entre toutes les créatures. Il faisait donc ce que nous disons quand nous récitons l’Ave Maria.»

(P. Le Jeune)

Autres histoires...