Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Notre-Dame de l'Assomption

Doux reproches de Marie.

Au temps de Charlemagne, un jeune seigneur hongrois était épris pour la Mère de Dieu d’un ardent amour. Il récitait tous les jours les Heures de la Vierge avec une dévotion angélique. Souvent il avait senti dans son cœur le désir de consacrer sa vie au service de sa divine Reine, dans quelqu’un des Ordres religieux institués plus spécialement en Son honneur. Mais, héritier de riches domaines, sa famille parvint à le faire consentir à une noble alliance.

Quelques jours avant son mariage, étant entré dans une église, il fit retirer les écuyers de sa suite, et commença à réciter sa prière accoutumée. Quand il fut arrivé à l’antienne de none, Pulchra es et décora, filia Jérusalem: Fille de Jérusalem, vous êtes rayonnante de beauté et de grâce, la Vierge Marie lui apparut accompagnée de deux anges qui se tenaient à Ses côtés.

«Si Je suis belle, pourquoi veux-tu M’abandonner pour une autre épouse? lui dit-Elle; n’ai-Je pas assez d’attraits à tes yeux?»

Le jeune seigneur, étonné, Lui répondit :

«Ô très douce Dame, l’éclat de Votre gloire surpasse toute la beauté du monde, car Vous êtes élevée au-dessus de tous les chœurs des anges. Que voulez-Vous que je fasse?

– Si tu quittes pour Mon amour ta fiancée de la terre, Je serai Moi-même ton épouse dans les Cieux.»

Le jeune châtelain mit au doigt d’une statue de Marie l’anneau qu’il destinait à sa jeune fiancée. Il ne voulut pas retourner à son manoir; il courut se jeter aux pieds d’un ermite, qui l’introduisit dans une solitude bénie, où il goûta, le reste de ses jours, les consolations de l’amour céleste.

Autres histoires...