Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Notre-Dame du Rosaire

Pouvoir irrésistible du chapelet

Un pieux ecclésiastique raconte: J’étais assis dans ma chambre lorsqu’on m’introduisit un homme de soixante-cinq ans environ et presque aveugle. À ma grande surprise, il me dit qu’il était catholique, ou plutôt, reprit-il: «J’ai été autrefois catholique.» Il avait épousé une protestante, morte depuis longtemps; et depuis quarante-cinq ans environ il n’avait plus pratiqué sa religion et ne s’était plus confessé. «Dernièrement, dit-il, je me sentis grandement troublé et je ne savais que faire. Un voisin catholique m’avait donné un chapelet, et je commençai à le réciter; mais plus je le disais, plus mon trouble augmentait. Maintenant je ne puis plus y tenir; quelque chose m’oblige à venir à vous et à vous demander ce que je dois faire.»

Après quelques mots d’encouragement je lui dis de se préparer à la confession, et de venir à telle heure. Il vint et se confessa avec d’admirables dispositions, fortifia son âme du Pain des Anges et recouvra la paix. Depuis lors, il assista régulièrement à la Messe, autant qu’il le put, reçut les sacrements avec une constante dévotion. Le Rosaire qui avait été l’instrument de sa conversion, fut celui de sa persévérance. Tout son temps était consacré à le réciter, et il trouvait en cela tant de consolation et de grâces, que ses pensées étaient toutes célestes. Il mourut quelques années plus tard, de la mort des justes, et s’en alla remercier la Mère de miséricorde qui l’avait enchaîné au bien par la douce chaîne du très saint Rosaire.

Autres histoires...

Notre-Dame du Rosaire

Pouvoir irrésistible du chapelet

Un pieux ecclésiastique raconte: J’étais assis dans ma chambre lorsqu’on m’introduisit un homme de soixante-cinq ans environ et presque aveugle. À ma grande surprise, il me dit qu’il était catholique, ou plutôt, reprit-il: «J’ai été autrefois catholique.» Il avait épousé une protestante, morte depuis longtemps; et depuis quarante-cinq ans environ il n’avait plus pratiqué sa religion et ne s’était plus confessé. «Dernièrement, dit-il, je me sentis grandement troublé et je ne savais que faire. Un voisin catholique m’avait donné un chapelet, et je commençai à le réciter; mais plus je le disais, plus mon trouble augmentait. Maintenant je ne puis plus y tenir; quelque chose m’oblige à venir à vous et à vous demander ce que je dois faire.»

Après quelques mots d’encouragement je lui dis de se préparer à la confession, et de venir à telle heure. Il vint et se confessa avec d’admirables dispositions, fortifia son âme du Pain des Anges et recouvra la paix. Depuis lors, il assista régulièrement à la Messe, autant qu’il le put, reçut les sacrements avec une constante dévotion. Le Rosaire qui avait été l’instrument de sa conversion, fut celui de sa persévérance. Tout son temps était consacré à le réciter, et il trouvait en cela tant de consolation et de grâces, que ses pensées étaient toutes célestes. Il mourut quelques années plus tard, de la mort des justes, et s’en alla remercier la Mère de miséricorde qui l’avait enchaîné au bien par la douce chaîne du très saint Rosaire.

Autres histoires...