Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

La brebis perdue

Méthode pour la confession

Pour se bien préparer à recevoir le sacrement de pénitence, (ou le pardon de ses péchés) il faut faire cinq choses:

1° Examiner sa conscience;
2° Avoir le regret de ses péchés;
3° Prendre la ferme résolution de ne plus offenser Dieu;
4° Confesser ses péchés au prêtre;
5° Accepter la pénitence que le prêtre impose.

Si l’on n’a pas l’opportunité de se confesser, on peut recevoir l’absolution de ses fautes, même graves, à l’occasion de l’absolution générale donnée quotidiennement par les prêtres avant la Messe, pourvu qu’on ait la contrition de ses fautes et la ferme intention de les accuser à la prochaine occasion.

PRIÈRES AVANT L’EXAMEN

Esprit-Saint, source infinie de lumière et d’amour, ayez pitié d’un misérable pécheur qui ne peut par lui-même ni connaître ses iniquités, ni en concevoir une douleur salutaire. Éclairez-moi, mon Dieu; faites-moi voir et le mal que j’ai commis, et le bien que j’ai négligé depuis ma dernière confession; ne souffrez pas que je me cache à moi-même; arrachez-moi le voile de malice que l’amour-propre me met trop souvent devant les yeux. Montrez-moi Vous-même le mal que j’ai osé commettre contre Votre adorable Majesté; le tort que j’ai causé à mon prochain, et toutes les transgressions que je me suis permises contre les promesses sacrées de mon baptême.

Ô mon Dieu! par l’amour qui Vous a porté à me créer, et à me racheter ensuite en Vous incarnant, daignez me conduire et me diriger, dans cette confession que je vais faire par amour pour Vous.

Ô Marie, Mère de mon Rédempteur! mon cœur est tout plein de ronces et d’épines que la grâce seule de Votre Fils peut déraciner en moi. Les plaies de mon âme sont devenues si profondes! mais j’ai dans Votre Fils un habile médecin qui seul a le pouvoir et la volonté de les guérir. Implorez donc pour moi Son secours, afin que, libre de tout mal, je puisse Lui être agréable. Ainsi soit-il!

Trois Ave Maria.

EXAMEN DE CONSCIENCE

Péchés contre Dieu:

Omissions ou négligences dans mes devoirs de piété, irrévérences à l’église, omissions des prières quotidiennes, distractions volontaires dans les prières, défaut d’attention, résistance à la grâce, manque de confiance et de résignation. Plaintes et révoltes contre Dieu. Prononcer le nom de Dieu, de la Sainte Vierge ou des choses religieuses sans respect (sacres et jurons).

Contre le prochain:

Jugements téméraires, mépris, haine, jalousie, désirs de vengeance, querelles, emportements, médisances, railleries, faux rapports, zizanie, dommages aux biens, mauvais exemple, manque de respect, d’obéissance, de charité. Torts causés à la réputation et destructions par les réseaux sociaux. Plaisir coupable à apprendre les péchés des autres ou à les colporter: médias et mauvais propos.

Contre soi-même:

Vanité, respect humain, égoïsme, mensonges, mauvaises pensées, désirs, discours et actions contraires à la pureté, intempérance, impatience, paresse à remplir les devoirs de son état.

ACTE DE CONTRITION

Ô Dieu mon Père, j’ai péché contre le Ciel et contre Vous, je ne suis pas digne d’être appelé Votre enfant. Je reconnais devant Vous et dans l’amertume de mon âme, la multitude et l’énormité de mes offenses. Ah! qui donnera à mes yeux des torrents de larmes pour les pleurer comme elles méritent de l’être. Ô bonté infinie! c’est pour Votre amour que je déteste mes iniquités; c’est par les mérites infinis de Jésus-Christ mon Sauveur que j’en sollicite et que j’en espère le pardon; c’est dans Ses plaies adorables que je viens chercher le remède à celles que le péché a faites à mon âme. Seigneur, ayez pitié de moi, selon Votre grande miséricorde; voyez les sentiments de mon cœur; augmentez et confirmez en moi, par Votre grâce, la résolution où je suis d’éviter le péché et les occasions prochaines d’y retomber.

PRIÈRE AU MOMENT DE SE PRÉSENTER AU CONFESSIONAL

Mon Seigneur Jésus-Christ, dont le caractère propre est d’avoir pitié des pécheurs et de pardonner toujours au cœur repentant, voici devant Vous un misérable criminel qui implore Votre clémence, dans le désir ardent d’obtenir la rémission de ses fautes. Mon âme est souillée de péchés sans nombre; c’est pourquoi j’ai recours à Vous, Seigneur, qui êtes la source de toute pureté. Ayez pitié de moi selon toute l’étendue de Votre miséricorde, car ma misère est grande. Daignez effacer tous mes péchés jusqu’au dernier vestige. Ô mon Dieu, qui avez dit par Votre prophète qu’à l’heure même où le pécheur gémirait sur son crime, Vous le lui pardonneriez, pardonnez-moi donc mes iniquités; purifiez-moi de toute souillure, et que mon âme devienne blanche comme la neige. Prononcez sur moi cette parole consolante: «Je vous absous de vos péchés.» Alors la paix et la joie descendront dans mon âme, et tout mon être tressaillira de bonheur. Ainsi soit-il.

Après la Confession

ACTIONS DE GRÂCES

Ô mon âme! remercie le Seigneur ton Dieu et reconnais les prodiges de Sa miséricorde à ton égard. Pour d’effroyables supplices auxquels tu étais justement condamnée, ce Dieu de bonté veut bien se contenter d’une satisfaction légère, pardonner tout et oublier tout. Mon Dieu, il faut être ce que Vous êtes, un Dieu plein de douceur, plein de miséricorde, pour agir ainsi envers de misérables créatures.

Que Vous êtes bon, ô mon Dieu! j’en fais aujourd’hui la douce expérience. Mais comment pourrai-je Vous en témoigner ma reconnaissance? Le moins que je puisse faire, ô divin Réparateur de mon âme, c’est de Vous offrir aujourd’hui et tous les jours de ma vie un sacrifice de louanges; c’est de bénir et d’exalter sans cesse Votre infinie miséricorde. Je le fais de tout mon cœur, ô mon Dieu! et je le ferai jusqu’à la mort.

Ô bienheureuse Vierge, Mère de mon Dieu! je confesse avec une humble reconnaissance que je dois à Vos prières les grâces que Dieu m’a faites. Pourquoi donc, aimable Mère, ai-je été moins fidèle à Vous servir, que Vous l’avez été Vous-même à m’assister? Je veux désormais Vous honorer, Vous obéir et Vous aimer, autant que mes faibles forces me le permettent. Je proteste en ce moment que je Vous appartiens tout entier: daignez agréer ma protestation et la confiance que je mets en Vous, et obtenez-moi de Votre bien-aimé Fils, mon Sauveur, une foi vive, une ferme espérance, un amour profond, joyeux et fidèle. Obtenez-moi la pureté de l’âme et du corps, une humilité à toute épreuve, une patience et une soumission inébranlables aux volontés de Dieu. Obtenez-moi encore, bienheureuse Vierge, la grâce d’imiter fidèlement Vos vertus, afin que je mérite Votre protection à l’heure de ma mort. Ainsi soit-il!

Pater, Ave, Gloria.

FERME RÉSOLUTION DE NE PLUS OFFENSER DIEU

C’en est fait, mon Dieu, je ne veux plus Vous offenser; dès ce moment, je commence à Vous aimer. Oui, Vous êtes le Dieu de mon cœur, régnez-y en Roi souverain. Je Vous aime de toute mon âme, parce que Vous m’aimez d’un amour infini. Je renonce pour toujours au péché, parce qu’il Vous offense. Je déteste tous les péchés que j’ai commis et je les déteste pour l’amour de Vous, parce qu’ils Vous déplaisent, et que Vous êtes infiniment saint, infiniment bon, infiniment aimable. Je prends la ferme résolution de ne plus les commettre; mais, mon Dieu, Vous connaissez ma faiblesse, daignez me fortifier. Ô Dieu! qui me donnez cette bonne volonté, bénissez-la, affermissez-la de telle sorte que, quelque occasion qui se présente, quelque tentation qui m’attaque, jamais je ne me sépare de Vous ni de Votre amour. Assistez-moi, mon Dieu! afin que mon âme appartienne à Vous seul. Commandez, je suis prêt à tout.

Ô Marie! je m’adresse à Vous, et j’apporte à Vos pieds la confiance et l’assurance d’un enfant. Abaissez Vos regards sur les angoisses de mon cœur, et donnez-moi le secours de Votre intercession auprès de Dieu, afin que je trouve grâce devant Lui; que je me corrige de tel défaut, de telle faute, et que je fuie par-dessus tout le péché mortel et toute occasion d’y tomber. Ainsi soit-il.

Ave Maria.