Très douce et très aimable Vierge Marie

Prière de Soeur Maria Consolata Ferrero. Prière d’abandon et de recours à Marie notre Mère si bonne et si puissante.

Très douce et très aimable Vierge Marie, Fille très aimée du divin Père Éternel, Mère très tendre du divin Fils Éternel, Épouse très sainte du divin Esprit Éternel, je viens à Vous, ô ma très aimante Mère, pour me consacrer tout à Vous. Vous êtes la toute pure, la toute belle; Vous êtes l’Immaculée, et moi, je ne suis que misère, que péché, qu’inclination au mal! Vous, ô Marie, Vous avez toujours fait les délices de la Très Sainte Trinité; Vous avez ravi le Cœur de Dieu, Votre Père, Votre Époux, par la blancheur immaculée de Votre âme toute sainte.
Ô Mère très compatissante, tournez un regard de pitié vers cette pauvre âme en butte aux plus mauvaises tentations, et mettez en fuite, par Votre Puissance, l’infernal ennemi. Au moment de ses redoutables assauts, j’irai me réfugier dans Votre Cœur Immaculé, et Vous, ô très miséricordieuse Reine des Vierges, conservez pur mon lys et présentez-le Vous-même à Jésus. Ma tendre Mère, je Vous attends à l’heure de ma mort; dès à présent, je Vous remercie, et je Vous prie de tout garder en moi, afin que tout plaise à Jésus. Merci, ô Marie!

Mon Jésus, pardon et miséricorde!
Par les mérites de Vos saintes Plaies et les douleurs de Votre Mère.