Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 11

Jérusalem — La Fête de la Pâque

CH. XI — JÉSUS PERDU ET RETROUVÉ

Saint Luc II, 40-52

Cependant l’Enfant croissait et Se fortifiait. Il était plein de sagesse et la grâce de Dieu était en Lui.

Son Père et Sa Mère allaient tous les ans à Jérusalem, pour les solennités de la Pâque. Toute la famille s’y rendit, selon la coutume de cette fête, lorsque Jésus eut atteint Sa douzième année.1

Les jours saints étant passés, ils prirent le chemin du retour.

Or l’Enfant Jésus était resté à Jérusalem, sans que Ses parents s’en fussent aperçus. Supposant qu’Il était dans l’une ou l’autre compagnie,2 ils firent une journée de voyage.3 Alors ils Le cherchèrent anxieusement parmi ceux de leur parenté et parmi leurs connaissances. Ne L’ayant point trouvé, ils retournèrent à Jérusalem, Le cherchant toujours.

Après trois jours, ils Le découvrirent dans le Temple. Il était assis au milieu des Docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui L’entendaient étaient stupéfaits de Sa sagesse et de Ses réponses.

En Le voyant ainsi, Ses parents furent eux-mêmes très surpris.

«Mon Fils, Lui dit Sa Mère, pourquoi donc avez-Vous agi de la sorte à notre égard? Voilà que Votre Père et Moi, nous Vous cherchions dans la plus douloureuse angoisse.

— Pourquoi Me cherchiez-vous? répondit-Il. Ne saviez-vous pas qu’il faut que Je sois aux affaires de Mon Père?»4

Mais ils ne comprirent pas cette parole qu’Il leur disait. Descendant avec eux, Il retourna à Nazareth; et Il leur était soumis.

Pour Sa Mère, Elle conservait toutes ces choses dans Son coeur.

Et Jésus avançait en sagesse, en âge et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

1 . À douze ans, le jeune Israélite devenait «fils de la Loi». Il prenait part aux cérémonies du culte et devait se rendre à Jérusalem trois fois par an.

2 . Dans ces pèlerinages religieux, les hommes marchaient ensemble, et les femmes ensemble, formant sur la route des compagnies séparées, et plus ou moins distantes les unes des autres. Les enfants allaient indistinctement dans l’une ou l’autre compagnie. D’ailleurs, les charmes du divin Enfant étaient si merveilleux, que c’était à qui Le posséderait. Marie a donc pu croire que Jésus était avec Joseph; Joseph Le croyait avec Marie.

3 . Ils étaient arrivés probablement à Beeroth, la première étape des caravanes Galiléennes.

4 . Ce sont les premières paroles évangéliques de Jésus. Elles nous révèlent à la fois et Son origine et Sa mission. Avant d’être le Fils de Marie et le pupille de Joseph, Il est le FILS DE DIEU; avant de consoler de Sa présence Marie et Joseph, IL LUI FAUT ACCOMPLIR LA VOLONTÉ DE SON PÈRE AUPRÈS DES HOMMES. L’Évangile n’est que le développement de ces deux solennelles affirmations.