Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 115

XV. — PARABOLE DES CONVIÉS QUI S’EXCUSENT

Saint Luc XIV, 15-24

Sur les dernières paroles de Jésus, un des convives s’écria:

«Bienheureux celui qui mangera le pain dans le Royaume de Dieu!»

Jésus reprit:

«Un homme prépara un grand festin et y convia beaucoup de monde. Lorsque l’heure fut venue, il envoya son serviteur prier les invités de venir, parce que tout était prêt. Et tous, comme de concert, se mirent à s’excuser:

— J’ai acheté une maison de campagne, dit l’un, et il est nécessaire que j’aille la voir. Je vous en prie, excusez-moi.

— Je viens d’acheter cinq paires de boeufs, dit l’autre; je vais les essayer. Excusez-moi, je vous prie.

— Je viens de me marier, répond un troisième, donc, je ne puis y aller.

«De retour, le serviteur fit part à son maître de toutes ces défaites.

«Alors, le père de famille, indigné, lui dit:

— À l’instant même, va, parcours les places publiques et les rues de la ville, et amène ici les pauvres et les infirmes, et les aveugles et les boiteux.

Après avoir accompli cet ordre:

— Seigneur, lui dit le serviteur, j’ai fait ce que vous m’avez commandé, et il y a encore de la place.

— Alors, répondit le maître, va dans les chemins et le long des haies, et presse les gens d’entrer, de sorte que ma maison soit remplie.99 Mais, je vous le déclare, aucun de ceux qui avaient été invités ne goûtera de mon festin.»100

XVI. — LE DÉTACHEMENT ET LA MORTIFICATION

Saint Luc XIV, 25-27

Un jour que de grandes multitudes suivaient le Seigneur, Il Se tourna vers elles et leur dit:

«Si quelqu’un, venant à Moi, ne hait101 pas son père et sa mère, sa femme et ses enfants, ses frères et ses soeurs et même sa propre vie, il ne peut être Mon Disciple.

«Et celui qui ne porte point sa croix et ne Me suit pas, ne peut être Mon Disciple.»

99 . «Il est bon d’exercer quelquefois une douce violence; mais il y faut toute la prudence et la modération d’une charité éclairée et vraiment chrétienne.» (Bossuet)

100 . Le Maître n’est autre que Jésus-Christ. Le festin, ce sont les grâces nombreuses de la Rédemption. Les premiers invités, ce sont les Juifs. Ceux que l’on va chercher partout, ce sont les païens.

101 . C’est-à-dire qu’il doit aimer, moins que Moi, son père, sa mère, etc., et savoir même s’en détacher pour Me suivre, si Je le demande.