Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 116

XVII. — PARABOLES DE LA TOUR ET DU ROI GUERRIER

Saint Luc XIV, 28-35

«Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne s’assied pas d’abord, pour supputer la dépense nécessaire, et voir s’il a de quoi terminer l’entreprise? Il doit craindre, en effet, qu’après avoir jeté les fondements, il ne puisse conduire l’ouvrage à sa fin, et qu’alors tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler en disant: “Celui-ci a commencé un édifice et n’a pu l’achever.”

«Quel est le roi qui, voulant déclarer la guerre à un autre roi, ne s’assied d’abord, pour se demander s’il peut, avec dix mille hommes, tenir tête à un ennemi qui se présente avec vingt mille? S’il n’en est pas capable, tandis que l’ennemi est encore loin, il lui envoie des ambassadeurs pour lui demander la paix.

«Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qu’il possède, ne peut être Mon Disciple.

«Le sel est bon; mais si le sel s’affadit, avec quoi lui rendra-t-on sa saveur? Inutile et pour la terre et pour le fumier, on le jettera dehors.

«Qu’il entende, celui qui a des oreilles pour entendre!»102

Jérusalem — 20 Décembre

CH. XX — LA DÉDICACE

Saint Jean X, 22-39

On célébrait à Jérusalem la fête de la Dédicace;103 et c’était l’hiver. Jésus Se promenait dans le Temple, sous le portique de Salomon; les Juifs L’entourèrent et Lui dirent:

«Jusques à quand nous tiendras-Tu l’esprit en suspens? Si Tu es le Christ, déclare-le ouvertement!104

— Je vous le dis, et vous ne Me croyez point! repartit Jésus. Les oeuvres que J’accomplis, au nom de Mon Père, elles aussi rendent témoignage de Moi. Mais vous ne croyez point, parce que vous n’êtes pas de Mes brebis. Mes brebis écoutent Ma voix; Je les connais, et elles Me suivent. Je leur donne la vie éternelle; elles ne périront jamais, et nul ne les arrachera de Ma main.

«Ce que Mon Père M’a donné est plus grand que tout; et personne ne peut ravir ce qui est dans la main de Mon Père. Or, Mon Père et Moi, Nous sommes un.»

Alors les Juifs prirent des pierres pour Le lapider.

«Par la puissance de Mon Père, leur dit Jésus, J’ai accompli devant vous beaucoup d’oeuvres bonnes. Pour laquelle de ces oeuvres Me lapidez-vous?

— Ce n’est pour aucune oeuvre bonne que nous Te lapidons, s’écrièrent-ils, mais pour Ton blasphème; parce que, n’étant qu’un homme, Tu Te fais passer pour Dieu.»

Jésus leur répondit:

«N’est-il pas écrit dans votre Loi: “Je l’ai dit: vous êtes des dieux”? Si donc la Loi appelle dieux, ceux auxquels s’est fait entendre la parole du Seigneur, et si, d’autre part, l’Écriture ne peut être révoquée en doute, comment pouvez-vous dire à Celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde: “Tu blasphèmes!” parce que J’ai dit: “Je suis le Fils de Dieu”?

«Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, ne Me croyez point. Mais si Je les fais, lors même que vous refuseriez de croire à Mes paroles, croyez du moins à Mes oeuvres; ainsi vous reconnaîtrez et vous croirez que le Père est en Moi, et que Moi Je suis dans le Père.»

Et les Juifs cherchaient à se saisir de Lui, mais Il S’échappa de leurs mains.

102 . Avant de s’engager à Ma suite, c’est-à-dire avant d’entreprendre l’édifice de la sanctification, avant de mener une guerre sans merci contre le démon et la mauvaise nature, il faut sérieusement y réfléchir, car il serait honteux de M’abandonner après s’être attaché à Moi, et de devenir un sel affadi.

103 . Cette fête avait été instituée par Judas Machabée en souvenir de la purification du Temple profané par Antiochus.

104 . Cette déclaration, Notre-Seigneur l’avait faite et renouvelée maintes fois et très ouvertement. La demande des Pharisiens ne tend qu’à Lui arracher une parole qu’ils puissent incriminer devant le peuple et dénoncer au Sanhédrin.