Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 119

III. — PARABOLE DE L’ÉCONOME INFIDÈLE — APPLICATIONS

Saint Luc XVI, 1-15

S’adressant à Ses Disciples, Jésus ajouta:

«Un homme riche avait un économe qui lui fut dénoncé comme ayant dilapidé ses biens. Il le fit venir:

— Que m’apprend-on de toi! lui dit-il. Rends-moi compte de ton administration; car désormais tu ne pourras plus gérer mes biens.

«Alors l’économe se dit en lui-même:

— Que faire? puisque mon maître me retire l’administration de ses biens… Travailler la terre? j’en suis incapable; mendier? j’en aurais honte… Je sais ce que je ferai, pour trouver, au sortir de ma charge, des gens qui me reçoivent en leurs maisons.

«Il convoqua, l’un après l’autre, les débiteurs de son maître:

— Combien dois-tu à mon maître? demanda-t-il au premier.

— Cent barils d’huile.

— Reprends ta créance, dit l’économe, assieds-toi vite et écris-en une de cinquante.

— Et toi, demanda-t-il à un autre, combien dois-tu?

— Cent mesures de froment.

— Voici ton billet; écris: quatre-vingts.

«Et le maître loua cet économe sans probité d’avoir agi en homme prévoyant.109 Car les enfants de ce siècle sont plus avisés, en ce qui les concerne,110 que ne le sont les enfants de lumière.

«Et Moi aussi Je vous le dis: Employez les richesses d’iniquité111 à vous faire des amis qui, à l’heure où vous aurez disparu de ce monde, vous recevront dans les tabernacles éternels.

«Celui qui est fidèle dans les petites choses, est fidèle aussi dans les grandes; et celui qui est infidèle dans les petites choses, est infidèle aussi dans les grandes. Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses trompeuses, qui vous confiera les véritables biens? Et si vous n’avez pas été fidèles dans la gestion d’une fortune étrangère, qui vous remettra celle de votre fortune personnelle.112

«Nul serviteur ne peut servir deux maîtres: car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et Mammon.»113

En entendant ces paroles, les Pharisiens, qui étaient avares, se moquaient de Jésus:

«Pour vous, leur dit-Il, vous posez comme justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs, et ce qui semble grand devant les hommes est en abomination devant Dieu.»

109 . Il le loue, non de sa criante iniquité et de ses injustices, mais de son habileté à se préparer un avenir.

110 . Les enfants du siècle sont toujours fidèles aux maximes du monde et poursuivent uniquement les biens de cette vie; tandis que, trop souvent, les enfants de lumière méconnaissent les principes de la foi et perdent de vue les biens éternels.

111 . Les richesses d’iniquité sont ainsi appelées, non parce qu’elles sont mal acquises, car alors il faut les restituer; mais parce qu’elles engendrent l’orgueil, attachent à la terre et servent trop souvent à commettre le péché.

112 . Dans la gestion d’une fortune étrangère, on est tenu en garde contre la dissipation, par la perspective du compte à rendre; tandis que, dans l’administration de sa propre fortune, on s’excuse trop facilement par cet absurde prétexte: Je ne fais de tort à personne qu’à moi-même. — La fortune étrangère, ce sont les biens passagers de cette vie. Ils ne sont vraiment pas à nous; Dieu Se contente de les mettre à notre usage. La fortune personnelle, ce sont les biens de l’âme; ceux-là nous appartiennent en propre, ils nous suivront dans l’éternité.

113 . Le démon des richesses.