Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 128

III. — REQUÊTE AMBITIEUSE DES FILS DE ZÉBÉDÉE

Saint Matthieu XX, 20-28; Saint Marc X, 35-45

Ce fut alors que la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses enfants. Elle se prosterna devant Lui, pour Lui adresser une supplique:

«Que veux-tu? lui dit-Il.

— Ordonnez, répondit-elle, que dans Votre Royaume et dans Votre gloire, mes deux fils que voici siègent, l’un à Votre droite, l’autre à Votre gauche.»

Jacques et Jean, s’approchant à leur tour, ajoutèrent:

«Maître, nous voulons que Vous fassiez pour nous tout ce que nous Vous demanderons.

— Que voulez-vous donc que Je fasse pour vous? demanda Jésus.

— Que l’un de nous soit assis à Votre droite et l’autre à Votre gauche, dans Votre gloire.

— Vous ne savez ce que vous demandez! leur repartit Jésus. Pouvez-vous boire le calice que Moi-même Je dois boire, et recevoir le baptême qui M’est réservé?

— Nous le pouvons! dirent-ils.

— Oui, vous boirez Mon calice, et vous serez baptisés de Mon baptême. Quant à vous faire asseoir à Ma droite ou à Ma gauche, ce n’est point à Moi de vous l’accorder. Ces places seront le partage de ceux à qui Mon Père les a destinées.»

Les dix autres étaient indignés contre les deux frères de ce qu’ils venaient d’entendre. Jésus les fit venir auprès de Lui:

«Vous le savez, leur dit-Il, ceux qui paraissent régner sur les nations dominent sur elles, et les grands commandent impérieusement au peuple. Il n’en sera pas ainsi parmi vous. Qu’il vous serve, au contraire, celui qui voudra être le plus grand au milieu de vous! Qu’il devienne l’esclave de tous, celui qui voudra être le premier!133 Ainsi a fait le Fils de l’Homme. Il n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner Sa vie pour la rédemption de tous.»

IV. — L’AVEUGLE À L’ENTRÉE DE JÉRICHO

Saint Luc XVIII, 35-43

Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle, assis au bord du chemin, mendiait. Entendant passer une grande foule, il demanda ce que c’était.

«C’est, lui répondit-on, Jésus le Nazaréen qui arrive.»

Aussitôt cet homme se mit à crier:

«Jésus, Fils de David, ayez pitié de moi!»

Ceux qui marchaient en avant, le menaçaient pour lui imposer silence; mais il n’en criait que plus fort:

«Jésus, Fils de David, ayez pitié de moi!»

Jésus, S’étant arrêté, demanda qu’on le Lui amenât; et, quand l’aveugle se fut approché:

«Que veux-tu que Je fasse pour toi? lui dit-Il.

— Que je voie! Seigneur.

— Vois, lui dit Jésus, ta foi t’a sauvé!»

Aussitôt il vit; et il suivait Jésus en glorifiant Dieu. Et tout le peuple, témoin du prodige, s’unit à lui dans la louange de Dieu.

133 . L’autorité, dans la sainte Église, est avant tout la participation à l’amer calice du Seigneur. Ceux qui sont obligés de recevoir ce redoutable dépôt, ne l’accepteront qu’avec crainte et tremblement, par obéissance, et pour le pur amour de Dieu et des âmes. Loin de s’en prévaloir pour dominer sur leurs frères, ils devront se considérer comme les serviteurs et les derniers de tous, prêts à tous les dévouements, à tous les sacrifices, à toutes les morts.