Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 137

V. — PARABOLE DU FESTIN NUPTIAL

Saint Matthieu XXII, 1-14; Saint Luc XXI, 37

Continuant de parler en paraboles, Jésus reprit en ces termes:

«Le Royaume des cieux est semblable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces. Mais ceux-ci refusèrent de venir. De nouveau, il envoya d’autres serviteurs, chargés de leur dire de sa part: “Voici que j’ai préparé mon festin. On a tué les boeufs et tous les animaux que j’avais fait engraisser. Tout est prêt; venez aux noces!”

«Sans tenir nul compte de l’invitation, les conviés s’en allèrent, celui-ci à sa ferme, celui-là à son négoce. D’autres même s’emparèrent des serviteurs et, après les avoir accablés d’outrages, ils les tuèrent.

«Ayant appris cela, le roi, outré d’indignation, donna l’ordre à ses soldats d’exterminer ces meurtriers et de brûler leur ville.8

«Puis il dit à ses serviteurs:

— Les noces sont prêtes; mais ceux qui étaient conviés n’en étaient pas dignes. Parcourez donc les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous rencontrerez.9

«Les serviteurs se répandirent par les rues, réunirent tous ceux qu’ils trouvèrent, bons et mauvais, et la salle des noces fut remplie de convives.

«Or, le roi entra pour voir ceux qui étaient à table. Ayant remarqué un homme qui n’était point vêtu de la robe nuptiale,10 il lui dit:

— Mon ami, comment es-tu entré ici, sans la robe nuptiale?

«Celui-ci garda le silence. Alors le roi dit à ses serviteurs:

— Liez-lui les pieds et les mains et jetez-le dehors, dans les ténèbres. Là, seront des pleurs et des grincements de dents. Car beaucoup sont appelés; mais peu sont élus.»

Ainsi, chacun de ces jours, Il enseignait dans le Temple. Quand venait la nuit, Il sortait de la ville, et Se dirigeait vers le mont des Oliviers.

8 . Le roi, c’est Dieu; Son Fils, c’est Jésus; les noces sont l’alliance de Jésus avec Son Église; les serviteurs sont les Prophètes. Les soldats sont les Romains qui massacrèrent plus de onze cent mille Juifs, firent quatre-vingt-dix mille prisonniers qu’ils réduisirent à l’esclavage, mirent en cendres le Temple et la cité de Jérusalem et dispersèrent les restes du peuple déicide.

9 . C’est-à-dire les Gentils.

10 . Tous ceux qui s’asseyaient à la table des rois d’Orient revêtaient une robe, qu’ils recevaient du roi lui-même. Cette robe figure l’état de grâce. Or, parmi les Gentils baptisés il en est qui se rendront indignes de la faveur qui leur est faite.