Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Lecture 185

XXI. — LA DESCENTE DE LA CROIX ET LA SÉPULTURE

Saint Matthieu XXVII, 57-61; Saint Marc XV, 42-47; Saint Luc XXIII, 50-56; Saint Jean XIX, 38-42

Comme le soir approchait, arriva Joseph, riche habitant d’Arimathie, ville de Judée. C’était un homme bon et juste, qui attendait lui aussi le Royaume de Dieu, car il était Disciple de Jésus, mais en secret, par crainte des Juifs. Décurion fort estimé, il n’avait consenti, ni au complot, ni aux actes des autres.

Il était allé droit à Pilate et lui avait réclamé hardiment le corps de Jésus. Pilate, surpris qu’Il eût sitôt succombé, avait fait venir le Centurion et lui avait demandé si vraiment Jésus était déjà mort.1 Sur la réponse affirmative du Centurion, il avait ordonné que le corps fût remis à Joseph.

Nicodème, celui qui dès le commencement, avait visité Jésus durant la nuit, était venu également, apportant un mélange de myrrhe et d’aloès, du poids d’environ cent livres.

Joseph, qui avait acheté un linceul de toile très fine, détacha Jésus de la croix; puis tous deux Le couvrirent du linceul, L’enveloppèrent de bandelettes avec des parfums et L’ensevelirent, selon la coutume des Juifs.

Près de l’endroit où Jésus avait été crucifié, se trouvait un jardin, et dans ce jardin, un sépulcre appartenant à Joseph. Ce sépulcre, creusé dans le roc, était neuf et n’avait encore servi à personne. Comme le jour préparatoire au Grand Sabbat finissait, et que ce sépulcre était proche, ils y déposèrent le corps de Jésus.2 Enfin, ayant roulé ensemble une grosse pierre à l’entrée du monument, ils s’éloignèrent, lorsque déjà les étoiles commençaient à luire.

Assises en face du sépulcre, Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques et de Joseph, ainsi que les femmes qui étaient venues de Galilée avec Jésus, considéraient le tombeau, et virent de quelle manière on y plaça le corps du Seigneur.

Elles se retirèrent ensuite, dans l’intention de préparer les aromates et les parfums; mais, fidèles à la Loi, elles demeurèrent en repos durant toute la journée du sabbat.

8 Avril

SAMEDI SAINT

Saint Matthieu XXVII, 62-66

Le lendemain, jour du sabbat,3 les Princes des prêtres et les Pharisiens s’étant réunis, allèrent trouver Pilate:

«Seigneur, lui dirent-ils, nous nous sommes souvenus que, de Son vivant, ce séducteur a dit: “Après trois jours, Je ressusciterai.” Ordonnez donc que le sépulcre soit gardé jusqu’au troisième jour, de peur que Ses Disciples ne viennent L’enlever furtivement, et ne disent au peuple: “Il est ressuscité d’entre les morts.” Cette dernière tromperie serait encore pire que la première.

— Vous avez des gardes,4 dit Pilate; allez et surveillez-Le comme vous savez le faire.»

Ils s’en allèrent, fermèrent soigneusement le sépulcre,5 apposèrent les scellés sur la pierre et placèrent des gardes.6

1La mort de Jésus avait été si prompte à raison des tourments atroces qu’Il avait endurés durant toute Sa Passion.

2Les deux hommes ensevelirent Jésus hâtivement et d’une façon sommaire, à cause de la proximité du sabbat. Du reste, c’était aux femmes à procéder à l’opération délicate de l’embaumement, et nous les verrons, dès le matin de Pâques, monter au Calvaire, pour rendre au divin Mort ce dernier devoir.

3Ces rigides observateurs de la Loi, qui faisaient un crime à Jésus de guérir le jour du sabbat, ne sont pas retenus par la solennité du Grand Sabbat, dès qu’il s’agit de satisfaire leur haine contre la froide dépouille de leur Victime.

4Les Grands-Prêtres avaient une garde à leur disposition pour le service du Temple; Pilate les autorisa à s’en servir pour leur dessein. On sent que le Gouverneur est fatigué de servir d’instrument à la haine de ces prêtres juifs. Il ne veut plus s’occuper d’une affaire à laquelle il a été mêlé malgré lui, et qui ne lui laisse que des craintes et des remords.

5Après s’être assurés, bien entendu, de la présence du corps de Jésus.

6Tout soldat qui dormait pendant une faction, était puni de mort par la loi romaine.