Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 27

Galilée — Février

CH. XIV — PREMIÈRE MISSION EN GALILÉE — RÉPONSE DE NOTRE-SEIGNEUR À TROIS HOMMES QUI VOULAIENT LE SUIVRE

Saint Matthieu IV, 23-25; VIII, 18-22; Saint Marc I, 35-39; Saint Luc IV, 42-44; IX, 57-62

Le lendemain, Se levant dès l’aurore, Il sortit de Capharnaüm et Se retira dans un lieu désert. Là, Il Se mit à prier.

Simon et ceux de Sa compagnie L’avaient suivi. Dès qu’ils L’eurent rejoint:

«Tout le monde Vous cherche! Lui dirent-ils.

— Allons dans les bourgades et les villes voisines, reprit Jésus, afin que Je prêche là aussi, car c’est pour cela que Je suis venu.»

La foule survint alors, L’entoura et Le supplia de ne pas S’éloigner.

«Il faut, dit Jésus, que J’aille aussi dans les autres villes annoncer l’Évangile du Royaume de Dieu; car c’est pour cela que Je suis envoyé.»

Et Il parcourut toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, chassant les démons et guérissant toute langueur et toute infirmité. Sa renommée alla jusqu’en Syrie. On Lui amenait des infirmes de tout genre: des possédés, des épileptiques, des paralytiques, et Il les guérissait. Les foules accouraient à Lui de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée et des pays au delà du Jourdain.

«Maître, Lui dit un Scribe, en s’avançant vers Lui, je Vous suivrai partout où Vous irez.

— Les renards ont leurs tanières, lui repartit Jésus, et les oiseaux du ciel ont leurs nids. Quant au Fils de l’Homme, Il n’a pas où reposer Sa tête.»

Il dit à un autre qui était de Ses Disciples: «Suis-Moi!

— Seigneur, permettez-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.

— Laisse les morts ensevelir leurs morts,1 dit Jésus. Pour toi, va annoncer le Royaume de Dieu.»

«Maître, je Vous suivrai, dit un troisième; mais donnez-moi le temps de régler les affaires de ma maison.

— Quiconque, lui répondit Jésus, regarde en arrière, en posant la main sur la charrue,2 n’est pas apte au Royaume de Dieu.»

Et comme Il était sur le bord du Lac de Génézareth, la foule fondait sur Lui pour entendre la parole de Dieu.

1 . Le monde est plein de morts spirituels, et les deuils que l’on pleure sont loin d’être les plus lamentables.

2 . Quand Dieu appelle, Il veut le sacrifice total de ce qui nous empêche d’aller à Lui, la rupture immédiate de tous les liens, même les plus sacrés, qui nous attachent au monde. Le monde crie à la cruauté; mais ses exigences à lui, ne sont-elles pas aussi rigoureuses, lorsqu’il s’agit de défendre l’honneur du drapeau ou le sol de la Patrie? La moindre hésitation serait taxée de lâcheté. C’est qu’à ses yeux, la terre vaut mieux que le ciel, et le salut des âmes n’est rien en regard de la protection qui est due à la vie du corps.