Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 30

Capharnaüm — Mars

CH. XVII — VOCATION DE MATTHIEU — RÉPONSE DE JÉSUS AUX PHARISIENS ET AUX DISCIPLES DE JEAN

Saint Matthieu IX, 9-17; Saint Marc II, 13-22; V, 21; Saint Luc V, 27-39

Jésus sortit et S’en alla de nouveau sur le bord du Lac. Tout le peuple accourait à Lui, et Il l’enseignait. En passant, Il vit, assis à son bureau de péage, un Publicain, nommé Matthieu ou Lévi, fils d’Alphée. Il lui dit:

«Suis-Moi!»

Matthieu, abandonnant tout, se leva et Le suivit.

Quelques jours après, il donna au Seigneur et à Ses Disciples un grand repas dans sa maison. Jésus, accompagné de Ses Disciples, Se trouva entouré d’un nombre considérable de convives, parmi lesquels beaucoup de Publicains et de pécheurs. Déjà plusieurs d’entre eux s’étaient attachés à Lui.

Voyant cela, les Scribes et les Pharisiens murmurèrent et, après le repas, ils dirent aux Disciples qui se trouvaient avec Jésus au bord du Lac:

«Pourquoi votre Maître et vous-mêmes mangez-vous et buvez-vous avec les Publicains et les pécheurs?»1

Jésus entendit ce reproche et répondit:

«Le médecin n’est point pour les bien portants, mais pour les malades. Allez, et apprenez ce que signifie cette parole: “Je veux la miséricorde, et non le sacrifice.”2 Je ne suis pas venu appeler les justes à la conversion, mais les pécheurs.»

Il y avait là aussi des Disciples de Jean,3 adonnés au jeûne. À leur tour, ils s’approchèrent:

«Nous et les Pharisiens, dirent-ils, nous jeûnons souvent et multiplions les prières. Pourquoi Vos Disciples ne jeûnent-ils point, mais mangent et boivent?

— Les amis de l’Époux, répondit Jésus, peuvent-ils jeûner au banquet nuptial, et pleurer quand l’Époux est avec eux? Non! Tant que l’Époux est avec eux, ils ne le peuvent pas. Viendront des jours où l’Époux leur sera enlevé: Alors ce sera pour eux le moment de jeûner.»

Il recourut encore à cette comparaison:

«Nul ne va prendre une pièce à un vêtement neuf, pour la coudre à un vêtement vieux. Ce serait à la fois déchirer le vêtement neuf et faire une plus grande déchirure au vêtement vieux, qui serait emporté par le drap neuf. — On ne met pas non plus le vin nouveau dans de vieilles outres, sinon le vin les fait éclater, il se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves et tous deux se conservent.4

«Personne, venant de boire du vin vieux, n’en veut aussitôt du nouveau; mais il dit: “Le vieux est meilleur.”»

1 . Les pauvres, les hommes du peuple, étaient considérés des Pharisiens comme des pécheurs, des maudits de Dieu.

2 . Aux yeux de Dieu, les oeuvres de charité et de miséricorde que l’on exerce envers ses semblables, sont d’un plus grand mérite que les pratiques du culte extérieur.

3 . Les Disciples de Jean ne pouvaient pardonner au Sauveur d’éclipser la gloire de leur Maître. Ce n’est que plus tard qu’ils se détacheront des Pharisiens et viendront à Jésus.

4 . «Par cette comparaison et la précédente, le Sauveur estime que Ses Disciples sont encore faibles et imparfaits, et qu’il convient de les ménager, plutôt que de les rebuter par une vie plus austère.» (Abbé Brispot)