Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 52

Naïm — Juin

CH. VIII — MESSAGE DE JEAN-BAPTISTE

Saint Matthieu XI, 2-19; Saint Luc VII, 18-35

Du fond de son cachot, Jean avait entendu parler des oeuvres du Christ. Ses disciples le tenaient au courant de toutes ces choses. Il en choisit deux, et les envoya à Jésus avec ce message:

«Êtes-Vous Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?»1

À l’heure même où les envoyés arrivèrent, Jésus guérissait de nombreux malades de leurs infirmités et de leurs plaies, Il délivrait les possédés et rendait la vue à beaucoup d’aveugles.

S’approchant alors, ils Lui dirent:

«Jean-Baptiste nous envoie vers Vous avec ce message: “Êtes-Vous Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?”»

Pour toute réponse:

«Allez, dit Jésus, et rapportez à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres sont évangélisés.2 Et bienheureux celui qui ne sera point scandalisé de Moi.»

Après le départ des envoyés, Jésus Se mit à parler de Jean à la multitude:

«Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité du vent? Qu’êtes-vous encore allés voir? Un homme vêtu avec mollesse? Ceux qui se couvrent de vêtements somptueux et vivent dans les délices, habitent les palais des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir? Un Prophète? Oui, Je vous le dis, et plus qu’un Prophète!

«C’est de lui qu’il est écrit: “Voilà que J’envoie Mon Ange devant Ta face pour préparer le chemin devant Toi.” Je vous le déclare en vérité: Parmi ceux qui sont nés de la femme, il n’est point de Prophète plus grand que Jean-Baptiste. Et toutefois, le moindre3 dans le Royaume des cieux est encore plus grand que lui.

«Depuis les jours de Jean jusqu’à aujourd’hui, le Royaume des cieux souffre violence, et les violents le ravissent.4

«C’est jusqu’à lui que les Prophètes et la Loi ont annoncé5 le Messie attendu.

«Et si vous voulez recevoir Mon témoignage: lui-même est Élie qui doit venir. Que celui-là entende, qui a des oreilles pour entendre.»

À ces paroles, tout le peuple et les Publicains, qui avaient reçu le baptême de Jean, rendirent gloire à Dieu. Mais les Pharisiens et les Docteurs de la Loi, qui n’avaient point reçu ce baptême, méprisèrent les desseins de Dieu sur eux.

C’est pourquoi le Seigneur reprit:

«À qui donc comparerai-Je les hommes de cette génération? À qui ressemblent-ils?

«Ils ressemblent aux enfants assis sur la place publique qui crient à leurs compagnons et se disent les uns aux autres: “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé; nous avons fait entendre des chants lugubres, et vous n’avez pas pleuré.”

«Jean-Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain, et ne buvant pas de vin, et vous dites: “Il est possédé du démon.”

«Le Fils de l’Homme est venu, mangeant et buvant et vous dites: “C’est un homme de bonne chère, qui aime le vin et qui est l’ami des Publicains et des pécheurs.”

«Mais la Sagesse a été justifiée par Ses enfants.»

1 . Jean se réjouissait des triomphes de Jésus, mais ses disciples s’en attristaient. Ils ne voyaient pas, sans dépit, ce nouveau Prophète grandir dans l’opinion, tandis que leur Maître était presque oublié dans les fers. Quelques-uns ne craignaient même pas de faire cause commune avec les Pharisiens. C’est pour les gagner à Jésus que Jean les Lui envoie avec un message officiel.

2 . Jusque-là les pauvres avaient été jugés indignes de recevoir le pain de la Doctrine. Les Pharisiens les traitaient comme des maudits, voués à l’ignorance et au péché.

3 . «C’est de Lui-même que parle Notre-Seigneur, Se comparant à Jean-Baptiste. Il S’est mis au-dessous de lui et de tous par Ses prodigieux abaissements. Il est le dernier des hommes… le moindre dans le Royaume des cieux.» (Saint Hilaire)

4 . Depuis que Jean a parlé, le Royaume des cieux est ouvert, et plusieurs même y sont entrés à force de courage.

5 . Les prédictions des Prophètes et les figures de la Loi n’ont plus aucune raison d’être, puisque Celui qu’elles annonçaient est venu.