Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 68

Le Lac — Mars

CH. XIX — JÉSUS MARCHE SUR LES FLOTS

Saint Matthieu XIV, 22-36; Saint Marc VI, 45-56; Saint Jean VI, 15-21

Jésus, sachant que la foule allait venir pour L’enlever de force pour Le proclamer roi, pressa Ses Disciples de s’embarquer le soir même, et de Le précéder de l’autre côté du Lac, tandis que Lui-même renverrait le peuple.

Quand la barque se fut éloignée avec les Disciples, Jésus congédia le peuple et, la nuit venue, seul Il Se réfugia sur la colline pour prier.

Les Disciples étaient en pleines eaux et se dirigeaient vers Capharnaüm. La nuit était profonde, un vent contraire soufflait en tempête, les vagues se soulevaient et déferlaient sur la barque avec fureur. Les Disciples se fatiguaient à ramer.

Ils n’avaient fait que vingt-cinq ou trente stades1 quand, à la quatrième veille,2 Jésus voyant leur détresse, S’avança sur les flots et passa près de la barque, comme s’Il voulait les dépasser. En L’apercevant, debout sur les eaux et S’approchant de la barque, ils furent tous saisis d’une grande terreur:

«C’est un fantôme!» dirent-ils. Et ils poussaient des cris d’effroi.

«Rassurez-vous! leur dit aussitôt Jésus. C’est Moi! Ne craignez point!

— Seigneur, repartit Pierre, si c’est Vous, ordonnez que j’aille à Vous sur les flots.

— Viens!» dit Jésus.

Pierre descend de la barque et s’avance sur les eaux pour aller à Jésus. Mais voyant la violence du vent, il eut peur; et comme il commençait à enfoncer:

«Seigneur, s’écria-t-il, sauvez-moi!»

À l’instant, Jésus étendit la main et le saisit:

«Homme de peu de foi! lui dit-Il, pourquoi as-tu douté?»

Alors les autres Disciples voulurent Le recevoir dans la barque. Dès que Jésus y fut monté, le vent cessa, et ils se trouvèrent immédiatement à l’endroit où ils allaient.

La stupeur des Disciples n’avait fait que grandir, car déjà ils n’avaient rien compris au miracle des pains: leur coeur était aveuglé.

À peine les Disciples avaient-ils touché la terre de Génézareth, qu’ils débarquèrent, et s’étant approchés de Jésus, ils se prosternèrent à Ses pieds en disant:

«Vous êtes vraiment le Fils de Dieu!»

Aussitôt que les habitants eurent reconnu le Seigneur, ils envoyèrent répandre la nouvelle de Son retour et, parcourant eux-mêmes toute la contrée, ils Lui apportaient les malades sur des grabats, là où ils apprenaient qu’Il Se trouvait.

Partout, en effet, où Jésus arrivait, dans les bourgades, les villages ou les villes, on déposait les infirmes au milieu des places publiques, Le conjurant de leur permettre de toucher au moins le bord de Sa robe, et tous ceux qui Le touchaient étaient guéris.

1 . Environ cinq kilomètres.

2 . Trois heures du matin.