Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 69

Capharnaüm — Mars

CH. XX — LE PAIN DE VIE — PROMESSE DE LA SAINTE EUCHARISTIE

Saint Jean VI, 22-72

La foule, qui s’était portée de l’autre côté du Lac, y était restée jusqu’au lendemain; car elle avait observé qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque et que Jésus n’y était point monté avec Ses Disciples, lesquels étaient partis sans Lui.

Mais d’autres barques arrivèrent de Tibériade, et abordèrent près de l’endroit où, le Seigneur ayant rendu grâces, on avait mangé le pain.

S’étant donc assurés, le lendemain, que Jésus n’était plus là, non plus que Ses Disciples, tous montèrent dans ces barques et allèrent Le chercher à Capharnaüm.

Ils Le trouvèrent en effet sur le rivage opposé.

«Maître, Lui demandèrent-ils, quand donc êtes-Vous venu ici?»

Jésus leur fit cette réponse:

«En vérité, en vérité, Je vous le dis: vous Me cherchez, non parce que vous avez vu des prodiges, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés… Travaillez, non pour la nourriture périssable, mais pour celle qui demeure jusqu’à la vie éternelle. Celle-là, le Fils de l’Homme vous la donnera, car c’est Lui que Dieu le Père a marqué de Son sceau.1

— Qu’avons-nous donc à faire, demandèrent-ils, pour travailler aux oeuvres de Dieu?

— L’oeuvre de Dieu, dit Jésus, c’est de croire en Celui qu’Il a envoyé.

— Mais, répliquèrent-ils, quel signe faites-Vous, pour que sa vue nous détermine à croire en Vous?… Car si Vous avez multiplié les pains, nos pères aussi ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: “Il leur a donné à manger un pain du ciel.”

— En vérité, en vérité, Je vous le dis: Non! Moïse ne vous a point donné le pain du ciel.2 Le vrai Pain du ciel, c’est Mon Père qui vous le présente, car le Pain de Dieu est Celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.»

Alors ils Lui dirent:

«Seigneur, donnez-nous toujours ce pain!

— C’est Moi, le Pain de vie! reprit Jésus. Celui qui vient à Moi n’aura plus faim; et celui qui croit en Moi n’aura jamais soif. Mais Je vous l’ai dit: voilà que vous M’avez vu, et vous ne croyez point!

«Tout ce que le Père Me donne viendra à Moi; et celui qui vient à Moi, Je ne le repousserai point dehors. Car Je suis descendu du ciel pour faire, non Ma volonté, mais la volonté de Celui qui M’a envoyé. Or, la volonté du Père qui M’a envoyé, c’est que Je ne perde rien de tout ce qu’Il M’a donné, mais que Je le ressuscite au dernier jour. La volonté de Mon Père qui M’a envoyé, c’est que quiconque voit le Fils et croit en Lui, ait la vie éternelle; et Moi, Je le ressusciterai au dernier jour.»

Alors les Juifs3 murmuraient contre Lui, parce qu’Il avait dit: C’est Moi qui suis le Pain vivant, descendu du ciel.

«Est-ce que ce n’est pas là Jésus, le fils de Joseph? disaient-ils. Est-ce que nous ne connaissons pas Son père et Sa Mère? Comment donc peut-Il nous dire: Je suis descendu du ciel?

— Ne murmurez point entre vous, répondit Jésus. Nul ne peut venir à Moi, si Mon Père, qui M’a envoyé ne l’attire. Et Moi, Je le ressusciterai au dernier jour.4

«Il est écrit dans les Prophètes: “Tous recevront l’enseignement de Dieu.” Quiconque a entendu l’enseignement du Père et l’a compris, vient à Moi. Non que quelqu’un ait vu le Père: Celui-là seul qui est de Dieu, a vu le Père.

«En vérité, en vérité, Je vous le déclare: Celui qui croit en Moi a la vie éternelle. C’est Moi le Pain de vie!»

1 . Dès les premières paroles de ce discours, Notre-Seigneur a en vue la très Sainte Eucharistie:
D’abord, Il annonce qu’Il donnera un Pain céleste, un Pain vivant.
Ensuite, Il déclare que le Pain de vie, c’est Lui-même.
Enfin, Il proclame que cet aliment divin, c’est Sa chair et Son sang.

2 . La manne n’était pas le vrai Pain du ciel, elle n’en était que la figure.

3 . Ces Juifs qui s’attachent aux pas du Sauveur et qui épient tous Ses actes, toutes Ses paroles, sont les émissaires ou les alliés des Pharisiens.

4 . Tous ressusciteront, dit saint Paul, mais les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre et le châtiment éternels.