Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 88

IX. — PARDON DES INJURES

PARABOLE

Saint Matthieu XVIII, 21-35

«Seigneur, dit Pierre en s’approchant de Jésus, si mon frère pèche contre moi, combien de fois lui pardonnerai-je? sera-ce donc jusqu’à sept fois?

— Je ne dis point jusqu’à sept fois, lui repartit Jésus, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.27

«Aussi, le Royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Comme il commençait, on lui présenta un qui lui devait dix mille talents.28 Ce serviteur n’ayant pas de quoi les rendre, le roi ordonna qu’on le vendît, lui, sa femme, ses enfants et tout ce qu’il possédait, afin de payer sa dette.

«Le serviteur, se jetant à ses pieds, l’implorait et disait:

— Patientez avec moi, et je vous rendrai tout!

«Le roi en eut pitié, il le renvoya libre et lui remit sa dette.

«Il était à peine sorti, qu’il rencontra un de ses compagnons, lequel lui devait cent deniers.29 Aussitôt, il le saisit à la gorge, et il l’étouffait en criant:

— Paie-moi ce que tu me dois!

«L’autre, se jetant à ses pieds, lui fit cette prière:

— Patientez avec moi, et je vous rendrai tout!

«Il n’y consentit pas; mais il s’éloigna et fit jeter son débiteur en prison, jusqu’à ce qu’il eût payé toute sa dette.

«Les autres serviteurs, voyant cela, en furent indignés, et ils allèrent raconter à leur maître ce qui se passait.

«Le roi fit appeler son serviteur et lui dit:

— Méchant serviteur! sur ta prière, je t’ai remis toute ta dette. Ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi!

«Et, dans son indignation, le roi livra cet homme aux exécuteurs, jusqu’à ce qu’il eût payé toute sa dette.

«C’est ainsi que vous traitera Mon Père céleste, si chacun de vous ne pardonne à son frère, du fond du coeur.»

27 . C’est-à-dire, à l’infini.

28 . Le talent valait 6000 deniers. Le denier, unité de monnaie romaine, représentait le salaire journalier d’un ouvrier agricole.

29 . Par là, Notre-Seigneur nous fait entendre que toutes les offenses que nous recevons du prochain sont absolument insignifiantes, en comparaison de nos propres offenses envers Dieu.