Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 90

Frontière de la Galilée et de la Samarie — Septembre

CH. XI — DE CAPHARNAÜM À JÉRUSALEM

I. — LES PROCHES DE JÉSUS LE PRESSENT D’ALLER À JÉRUSALEM

Saint Jean VII, 1-8

Jésus S’était borné à parcourir la Galilée, ne voulant point aller en Judée, parce que les Juifs cherchaient à Le faire mourir. Or, la fête des Tabernacles,31 jour solennel parmi les Juifs, n’était plus éloignée; et Ses proches Lui disaient:

«Quitte ce pays et va en Judée, afin que les Disciples que Tu comptes en cette contrée, soient témoins de toutes les oeuvres que Tu accomplis. Ce n’est point dans le secret qu’il faut agir, quand on prétend se faire connaître. Puisque Tu fais de telles choses, manifeste-Toi au monde.»

Ses proches eux-mêmes, en effet, ne croyaient pas en Lui!

«Ce n’est pas encore, pour Moi, le temps de partir, leur répondit-Il. Le monde n’a aucun sujet de vous haïr, vous, et l’heure que vous choisissez est toujours bonne. Mais il Me hait, Moi, parce que Je témoigne contre lui de la perversité de ses oeuvres. Allez donc, vous autres, à cette solennité, pour Moi Je ne monte pas pour le jour même de la fête. Mon temps n’est pas accompli.»

II. — ANATHÈMES SUR LES CITÉS DES BORDS DU LAC

Saint Matthieu XI, 20-24; Saint Luc X, 13-15; Saint Jean VII, 9

Après cela, Il demeura quelques jours encore en Galilée. Reprochant alors leur endurcissement aux villes, dans lesquelles avaient tant de fois éclaté les signes de Sa puissance et de Sa miséricorde, et qui ne devaient plus entendre Sa parole, Il S’écria:

«Malheur à toi, Corozaïn! Malheur à toi, Bethsaïde! parce que, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous, eussent été accomplis dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps que ces villes eussent fait pénitence, dans le cilice et la cendre. Je vous le déclare donc: au jour du jugement, il y aura plus de rémission pour Tyr et pour Sidon que pour vous!

«Et toi, Capharnaüm, n’as-tu pas été élevée jusqu’au ciel? Tu seras rabaissée jusqu’à l’enfer! parce que, si dans Sodome eussent été produits les miracles qui se sont opérés chez toi, Sodome serait encore debout aujourd’hui. Aussi, Je le déclare, au jour du jugement, il y aura plus de rémission pour le pays de Sodome, que pour toi!»

31 . Fête commémorative des quarante années que les Hébreux passèrent dans la solitude d’Arabie. Elle se célébrait le 15 septembre, et durait huit jours. Les Juifs habitaient, tout ce temps, sous des tentes de feuillage; à cette époque de décadence, cette fête n’allait pas sans de graves désordres, comme nous le verrons bientôt, dans la scène de la femme surprise en adultère.