Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Saint Joseph

Saint Joseph, plus puissant que les hommes.

Pour se débarrasser de ses créanciers, un marchand dont les affaires étaient désastreuses, vend frauduleusement tous ses biens à sa femme; mais en se débarrassant des hommes, ces deux malheureux tombent dans les lacets de Satan. Leur curé ne veut plus les admettre à la participation des sacrements, et il ne leur reste en partage que la damnation éternelle. Un ami qui tenait beaucoup au salut de ces deux personnes et qui avait quelque influence sur elles, les exhorte à la restitution et n’en reçoit que des promesses illusoires. Il m’adresse ensuite à l’un de leurs voisins, homme probe et religieux, afin qu’il intervienne auprès de ces personnes. Celui-ci répond par ces froides paroles: «Oh! lorsque le pas est fait!»

Notre homme s’adresse enfin à saint Joseph; il le supplie ardemment de s’intéresser au sort de ces deux malheureux, de frapper pour eux à la porte des cœurs de Jésus et de Marie… Eh bien! de leur propre mouvement, sans nouvelle exhortation de la part de ceux qui avaient tenté de les ramener à la probité, le marchand et les siens vont trouver leur ami, lui déclarant qu’après tout il faut mourir, et qu’ils veulent réparer leurs injustices. Le fait est qu’après un certain temps, tous les créanciers furent convoqués, et il y eut un arrangement à l’amiable.

Que saint Joseph est bon!

Voici un trait qui nous vient d’une source bien sûre, et qui rappelle la conversion miraculeuse de M. Alphonse-Marie Ratisbonne à Rome, où il récita le Memorare sans y attacher aucune importance.

La bonté de saint Joseph est si grande qu’il se plaît à exaucer quelquefois ceux-là mêmes qui le prient machinalement et sans avoir l’intention formelle d’obtenir quelque grâce.

Il y a plusieurs années qu’un jeune homme de la ville de Turin, qui n’avait aucun principe religieux, ayant acheté pour un sou de tabac, se mit à lire le papier où il était enfermé; c’était une prière à saint Joseph pour obtenir la grâce d’une bonne mort. Cette oraison, qu’il comprenait à peine, l’intérressa vivement et lui toucha le cœur. Il y revenait sans cesse. Ses camarades, piqués par la curiosité, voulaient lui prendre cette feuille pour voir ce qu’elle contenait, mais il la cacha et se mit à s’amuser de nouveau avec eux. Cependant il lui tardait beaucoup de relire cette prière, car il avait éprouvé à la première lecture, une douceur ineffable; aussi, dès qu’il fut seul, il s’empressa d’y revenir et comme il la repassait souvent, il finit par la savoir par cœur et par la répéter sans y prendre garde.

Saint Joseph ne fut pas insensible à cet hommage involontaire: il toucha le cœur de ce pauvre jeune homme, qui alla se présenter lui-même à un bon prêtre qui l’instruisit et acheva de le ramener à Dieu, dans le service duquel il a persévéré jusqu’à la mort.

Saint Joseph est surnommé à juste titre l’avocat des causes désespérées. Il a tout pouvoir sur le Cœur de Jésus qui ne lui refuse rien.

Autres histoires...

Saint Joseph

Saint Joseph, plus puissant que les hommes.

Pour se débarrasser de ses créanciers, un marchand dont les affaires étaient désastreuses, vend frauduleusement tous ses biens à sa femme; mais en se débarrassant des hommes, ces deux malheureux tombent dans les lacets de Satan. Leur curé ne veut plus les admettre à la participation des sacrements, et il ne leur reste en partage que la damnation éternelle. Un ami qui tenait beaucoup au salut de ces deux personnes et qui avait quelque influence sur elles, les exhorte à la restitution et n’en reçoit que des promesses illusoires. Il m’adresse ensuite à l’un de leurs voisins, homme probe et religieux, afin qu’il intervienne auprès de ces personnes. Celui-ci répond par ces froides paroles: «Oh! lorsque le pas est fait!»

Notre homme s’adresse enfin à saint Joseph; il le supplie ardemment de s’intéresser au sort de ces deux malheureux, de frapper pour eux à la porte des cœurs de Jésus et de Marie… Eh bien! de leur propre mouvement, sans nouvelle exhortation de la part de ceux qui avaient tenté de les ramener à la probité, le marchand et les siens vont trouver leur ami, lui déclarant qu’après tout il faut mourir, et qu’ils veulent réparer leurs injustices. Le fait est qu’après un certain temps, tous les créanciers furent convoqués, et il y eut un arrangement à l’amiable.

Que saint Joseph est bon!

Voici un trait qui nous vient d’une source bien sûre, et qui rappelle la conversion miraculeuse de M. Alphonse-Marie Ratisbonne à Rome, où il récita le Memorare sans y attacher aucune importance.

La bonté de saint Joseph est si grande qu’il se plaît à exaucer quelquefois ceux-là mêmes qui le prient machinalement et sans avoir l’intention formelle d’obtenir quelque grâce.

Il y a plusieurs années qu’un jeune homme de la ville de Turin, qui n’avait aucun principe religieux, ayant acheté pour un sou de tabac, se mit à lire le papier où il était enfermé; c’était une prière à saint Joseph pour obtenir la grâce d’une bonne mort. Cette oraison, qu’il comprenait à peine, l’intérressa vivement et lui toucha le cœur. Il y revenait sans cesse. Ses camarades, piqués par la curiosité, voulaient lui prendre cette feuille pour voir ce qu’elle contenait, mais il la cacha et se mit à s’amuser de nouveau avec eux. Cependant il lui tardait beaucoup de relire cette prière, car il avait éprouvé à la première lecture, une douceur ineffable; aussi, dès qu’il fut seul, il s’empressa d’y revenir et comme il la repassait souvent, il finit par la savoir par cœur et par la répéter sans y prendre garde.

Saint Joseph ne fut pas insensible à cet hommage involontaire: il toucha le cœur de ce pauvre jeune homme, qui alla se présenter lui-même à un bon prêtre qui l’instruisit et acheva de le ramener à Dieu, dans le service duquel il a persévéré jusqu’à la mort.

Saint Joseph est surnommé à juste titre l’avocat des causes désespérées. Il a tout pouvoir sur le Cœur de Jésus qui ne lui refuse rien.

Autres histoires...