Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Saint Joseph

Une maladie envoyée par saint Joseph!

Une maladie envoyée par saint Joseph!

Un jeune homme avait résolu, malgré les sages avis de ses parents, d’aller dans un lieu où son âme allait courir de graves dangers. Conseils, prières, ordres même, tout avait été inutile: le père désolé et son épouse avaient vainement tenté de le dissuader. La mère commence une neuvaine à saint Joseph le mercredi, et c’était le lendemain que ce voyage devait se faire. Le soir, le malheureux enfant vient dans la chambre de ses parents, pour faire une scène terrible, en disant: Qu’il allait les quitter, qu’il ne reviendrait jamais plus, etc. Enfin, le cœur brisé, ils durent le chasser de la chambre…. La dernière prière de la pauvre mère à saint Joseph, fut celle-ci: «Mon bon Père, vous le voyez, tout est inutile; une seule chose pourrait l’empêcher d’aller là où son âme court tant de dangers. Faites qu’il tombe malade et qu’il souffre beaucoup.» Et puis, se mettant à sourire: «Mais c’est demander presque un miracle, car il se porte à merveille.»

Cependant, après avoir donné tous les ordres pour son départ du lendemain, qui devait avoir lieu à cinq heures du matin, le jeune homme est pris, à trois heures de ce même matin, par d’affreuses douleurs et obligé de se remettre au lit car il s’était levé. Enfin ce voyage, tant redouté par ses parents, ne s’est pas fait; il fut remplacé par un abcès qui le fit pendant plus de huit jours bien cruellement souffrir; et malgré la peine de lui voir une douleur pareille, les parents bénissaient Dieu et saint Joseph…. Avec le pus qui sortit de l’abcès disparut aussi le pernicieux dessein du jeune homme.

L’heureuse mère avoua, à sa confusion, qu’elle n’avait pas auparavant une grande confiance en saint Joseph; mais depuis, elle le priait et l’aimait avec une confiance sans limites et sans bornes.

Recourons toujours à saint Joseph. Demandons-lui conseil avant toute entreprise. Demandons-lui surtout de travailler en vue du Ciel et non pour la terre. Qu’il nous obtienne la détermination et le courage d’accomplir parfaitement le dessein que Dieu a formé sur nous en nous créant.

Autres histoires...

Saint Joseph

Une maladie envoyée par saint Joseph!

Une maladie envoyée par saint Joseph!

Un jeune homme avait résolu, malgré les sages avis de ses parents, d’aller dans un lieu où son âme allait courir de graves dangers. Conseils, prières, ordres même, tout avait été inutile: le père désolé et son épouse avaient vainement tenté de le dissuader. La mère commence une neuvaine à saint Joseph le mercredi, et c’était le lendemain que ce voyage devait se faire. Le soir, le malheureux enfant vient dans la chambre de ses parents, pour faire une scène terrible, en disant: Qu’il allait les quitter, qu’il ne reviendrait jamais plus, etc. Enfin, le cœur brisé, ils durent le chasser de la chambre…. La dernière prière de la pauvre mère à saint Joseph, fut celle-ci: «Mon bon Père, vous le voyez, tout est inutile; une seule chose pourrait l’empêcher d’aller là où son âme court tant de dangers. Faites qu’il tombe malade et qu’il souffre beaucoup.» Et puis, se mettant à sourire: «Mais c’est demander presque un miracle, car il se porte à merveille.»

Cependant, après avoir donné tous les ordres pour son départ du lendemain, qui devait avoir lieu à cinq heures du matin, le jeune homme est pris, à trois heures de ce même matin, par d’affreuses douleurs et obligé de se remettre au lit car il s’était levé. Enfin ce voyage, tant redouté par ses parents, ne s’est pas fait; il fut remplacé par un abcès qui le fit pendant plus de huit jours bien cruellement souffrir; et malgré la peine de lui voir une douleur pareille, les parents bénissaient Dieu et saint Joseph…. Avec le pus qui sortit de l’abcès disparut aussi le pernicieux dessein du jeune homme.

L’heureuse mère avoua, à sa confusion, qu’elle n’avait pas auparavant une grande confiance en saint Joseph; mais depuis, elle le priait et l’aimait avec une confiance sans limites et sans bornes.

Recourons toujours à saint Joseph. Demandons-lui conseil avant toute entreprise. Demandons-lui surtout de travailler en vue du Ciel et non pour la terre. Qu’il nous obtienne la détermination et le courage d’accomplir parfaitement le dessein que Dieu a formé sur nous en nous créant.

Autres histoires...