Recherche
Generic filters

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Sacré-Coeur de Jésus

Une spécialité du Cœur de Jésus: la conversion des pécheurs.

Souverain Commandant de la Grande Loge franc-maçonne du Chili, regardé par les Chiliens comme une gloire nationale depuis la mémorable défaite infligée au Pérou (1879), l’amiral Latorre avait accepté, par condescendance, qu’on fît l’Intronisation du Sacré-Cœur en son foyer. Par la suite, Père Mateo Crawley-Boevey, apôtre zélé du Cœur de Jésus, était devenu l’ami de la famille. Après avoir longuement prié et fait prier, le Père résolut de prendre d’assaut cette âme. Arrivé un jour à l’improviste, il porte le premier coup droit au cœur: «Savez-vous, amiral, pourquoi je suis venu chez vous? – Pour me faire le plaisir de vous voir, j’imagine, et vous reposer chez moi, chez vous! – Non. C’est une affaire autrement importante qui m’amène aujourd’hui. Je viens, décidé à vous donner l’absolution. – L’absolution??… – Oui, l’absolution, comme vous l’entendez, après vous avoir confessé, naturellement. – Alors, c’est une déclaration de guerre au nom du Ciel?» Et l’amiral de rire de bon cœur de ce qu’il prend pour une badinerie.

«Oui, au nom du Ciel, amiral. Regardez ce tableau de l’Intronisation. C’est votre Roi et le mien, le Législateur des grands et des petits, des amiraux et des matelots. C’est le Roi de votre femme et tous ici à votre foyer L’adorent à genoux, vivent de leur foi, observent Ses lois, tous… excepté vous. Au nom de Son Cœur qui vous aime et qui m’envoie vers vous pour vous offrir Sa miséricorde, laissez-vous vaincre par Son Cœur.»

L’amiral ne riait plus. «Je verrai. J’y penserai peut-être un jour. C’est une chose qui demande réflexion… – Et si la mort venait ce soir, lui diriez-vous de repasser, parce qu’aujourd’hui vous avez besoin de réfléchir? Mais ce n’est pas la mort en ce moment, c’est la Vie, c’est Jésus qui frappe.»

Ce grand soldat aguerri était devenu pâle, ému, silencieux. «Amiral, laissez-vous vaincre par Celui qui vous aime. Soyez un soldat courageux. Mettez-vous à genoux.»

Sa conversion fut exemplaire. «C’est la revanche du Pérou sur le Chili», aimait à lui dire le Père. Un an après, l’amiral mourait pieusement entre ses bras.

Autres histoires...