Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Sainte Famille en prière

La Foi, soutien des Martyrs.

Saint Symphorien avait pour père Fauste, l’un des hommes les plus distingués de la ville d’Autun, et qui avait encore le malheur d’être attaché au culte des idoles. À l’insu de son époux, la mère, qui était une fervente chrétienne, avait élevé son fils dans les principes de la vraie religion. C’était à l’époque des persécutions, vers la fin du IIe siècle. Dans ces temps de sanglante mémoire, se déclarer hautement pour la religion de Jésus-Christ, parler avec mépris des cérémonies païennes, c’était courir au martyre. Symphorien, jeune homme à l’âme noble et sincère, ne pouvant un jour se dispenser de voir passer un cortège nombreux qui accompagnait la statue de Cybèle, portée sur un chariot pompeusement paré, fut pressé d’adorer la statue comme les autres; mais ce fut inutilement. Ayant donc été arrêté comme un séditieux et un impie, le juge le fit battre de verges et l’envoya en prison. Après plusieurs interrogatoires, toujours suivis de tourments inouïs, son arrêt de mort fut définitivement prononcé. Comme on le menait au lieu du supplice, hors de la ville, sa mère, craignant qu’il n’achevât pas son glorieux sacrifice, lui criait du haut des remparts: «Mon fils, souvenez-vous du Dieu vivant; armez-vous de constance et de force; élevez votre cœur en haut, et regardez Celui qui règne dans le ciel. On ne vous ôte point la vie; on ne fait que vous la changer en une meilleure; on vous conduit à un bonheur éternel. Le chemin est étroit et difficile, mais il est court.» Le saint martyr, animé par ce discours plein de feu, mais bien plus fortement animé par le sentiment d’espérance qui vivait en lui, couronna son sacrifice avec beaucoup de courage et de joie. Il alla recevoir de Dieu, dans le ciel, des biens et des honneurs impérissables, en récompense de sa constante fidélité à croire et à espérer en Celui qui est toujours fidèle à Sa parole.

Autres histoires...