Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Sainte Famille en prière

Héroïsme d'un pauvre esclave

Tom, un pauvre esclave, acheté sur les côtes de l’Afrique, avait été transporté dans les Indes occidentales. Il y embrassa le Christianisme dont il adopta les principes; et comme, par sa conduite régulière, il avait gagné les bonnes grâces de son maître, celui-ci l’affranchit, en fit son intendant et lui confia des travaux importants. Un jour, le planteur voulut acheter une vingtaine d’esclaves. Il se rendit donc au marché avec son fidèle Tom. Les malheureux y étaient exposés en vente, et il lui ordonna de choisir ceux qui lui paraissaient propres à devenir de bons ouvriers. À son grand étonnement, Tom lui présenta aussi, à côté d’autres esclaves, un vieillard caduc, et l’engagea à l’acheter. Le maître s’y refusa, et le vieil esclave n’aurait pas été pris si le marchand n’avait promis de le donner par-dessus le marché, pourvu que l’on achetât vingt autres esclaves; sa proposition fut agréée et le marché conclu. Lorsqu’on fut arrivé dans les plantations, Tom ne cessa de prodiguer au vieillard les soins les plus tendres. Il le logea dans sa cabane et le fit manger à sa table; s’il avait froid, Tom le conduisait au soleil; s’il se plaignait de la chaleur, il le faisait asseoir à l’ombre des cocotiers. En un mot, il faisait tout ce qu’un fils dévoué aurait pu faire pour le meilleur des pères. Étonné de cet attachement extraordinaire que Tom portait à son subordonné, le maître voulut en connaître la raison. Il lui demanda un jour: «Est-ce ton père? – Non, maître, ce n’est pas mon père. – Est-ce donc un frère plus âgé que toi? – Non, ce n’est pas mon frère. – Est-ce peut-être ton oncle ou un autre de tes parents? Car il n’est pas possible que tu prennes en si grande amitié un homme qui t’est tout à fait étranger! – Non, maître! Il n’est pas de mes parents, il n’est pas même mon ami! – Explique-moi donc pourquoi tu te montres si plein d’égards pour lui? – Il est mon ennemi! répondit Tom. Il m’a vendu aux hommes blancs sur les côtes de l’Afrique, mais je ne puis le haïr, car le Père missionnaire m’a dit: Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire…»

Autres histoires...