Pour la préservation du Dépôt de la Foi.

Pour que le Règne de Dieu arrive!

MAGNIFICAT

L’Ordre du Magnificat de la Mère de Dieu a pour fin particulière la conservation du Dépôt de la Foi par l’enseignement religieux sous toutes ses formes. Dieu l’a établi comme «un rempart devant l’apostasie quasi générale» qui a envahi la chrétienté et en particulier l’Église romaine.

Filter by Categories
Liturgie
Prières
Evangile-Lectures
Réflexions
Histoire

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Une histoire pour chaque jour...

Sainte Famille en prière

Abandon à Dieu notre Père

Saint Vincent de Paul enseigne: «Ne voyez-vous pas que les oiseaux ne sèment et ne moissonnent point? Cependant Dieu leur met la table partout, Il leur donne le vêtement et la nourriture. Il étend même Sa Providence sur les herbes des champs, jusqu’aux lis, qui ont des ornements si magnifiques, que Salomon en toute sa gloire n’en a pas eu de semblables. Or, si Dieu pourvoit ainsi les oiseaux et les plantes, pourquoi ne vous fierez-vous pas à un Dieu si bon et si prodigue de Ses biens? Quoi! est-ce que vous vous confierez plutôt à vous qu’à Lui? Et toutefois vous savez bien qu’Il peut tout, et que vous ne pouvez rien; et nonobstant cela, vous osez vous appuyer plutôt sur votre industrie que sur Sa bonté, sur votre pauvreté que sur Son abondance! Ô misère de l’homme!…»

«Déchargez votre esprit de tout ce qui vous fait peine; Dieu en aura soin. Vous ne sauriez vous empresser en cela sans contrister, pour ainsi dire le Cœur de Dieu, parce qu’Il voit que vous ne L’honorez pas assez par la sainte confiance. Fiez-vous en Lui, je vous en supplie, et vous aurez l’accomplissement de ce que votre cœur désire. Je vous le dis derechef, rejetez toutes ces pensées de défiance que vous permettez quelquefois à votre esprit. Et pourquoi votre âme ne serait-elle pas pleine de confiance, puisqu’elle est la chère fille de Notre-Seigneur, par Sa miséricorde?… Oh! qu’il y a de grands trésors cachés dans la sainte Providence! et que ceux-là honorent souverainement Notre-Seigneur, qui la suivent et qui n’enjambent pas sur elle!…»

Autres histoires...

Sainte Famille en prière

Abandon à Dieu notre Père

Saint Vincent de Paul enseigne: «Ne voyez-vous pas que les oiseaux ne sèment et ne moissonnent point? Cependant Dieu leur met la table partout, Il leur donne le vêtement et la nourriture. Il étend même Sa Providence sur les herbes des champs, jusqu’aux lis, qui ont des ornements si magnifiques, que Salomon en toute sa gloire n’en a pas eu de semblables. Or, si Dieu pourvoit ainsi les oiseaux et les plantes, pourquoi ne vous fierez-vous pas à un Dieu si bon et si prodigue de Ses biens? Quoi! est-ce que vous vous confierez plutôt à vous qu’à Lui? Et toutefois vous savez bien qu’Il peut tout, et que vous ne pouvez rien; et nonobstant cela, vous osez vous appuyer plutôt sur votre industrie que sur Sa bonté, sur votre pauvreté que sur Son abondance! Ô misère de l’homme!…»

«Déchargez votre esprit de tout ce qui vous fait peine; Dieu en aura soin. Vous ne sauriez vous empresser en cela sans contrister, pour ainsi dire le Cœur de Dieu, parce qu’Il voit que vous ne L’honorez pas assez par la sainte confiance. Fiez-vous en Lui, je vous en supplie, et vous aurez l’accomplissement de ce que votre cœur désire. Je vous le dis derechef, rejetez toutes ces pensées de défiance que vous permettez quelquefois à votre esprit. Et pourquoi votre âme ne serait-elle pas pleine de confiance, puisqu’elle est la chère fille de Notre-Seigneur, par Sa miséricorde?… Oh! qu’il y a de grands trésors cachés dans la sainte Providence! et que ceux-là honorent souverainement Notre-Seigneur, qui la suivent et qui n’enjambent pas sur elle!…»

Autres histoires...

Signe de la Croix

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et de la Mère de Dieu. Ainsi soit-il.

Prière préparatoire

Ô Jésus! Nous allons parcourir avec Vous le chemin du Calvaire qui Vous fut si douloureux. Faites-nous comprendre la grandeur de Vos souffrances, touchez nos coeurs d’une tendre compassion à la vue de Vos tourments, afin d’augmenter en nous le regret de nos fautes et l’amour que nous voulons avoir pour Vous.
Daignez nous appliquer à tous, les mérites infinis de Votre Passion, et en mémoire de Vos douleurs, faites miséricorde aux âmes du purgatoire, surtout à celles qui sont les plus abandonnées.
Ô divine Marie! qui la première, nous avez enseigné à faire le Chemin de la Croix, obtenez-nous la grâce de suivre Jésus avec les sentiments dont Votre Coeur fut rempli en L’accompagnant sur la route du Calvaire. Faites que nous pleurions avec Vous, et que nous aimions comme Vous Votre divin Fils. Nous Vous le demandons au nom de Son Coeur adorable. Ainsi soit-il.

Mon Jésus, pardon et miséricorde!
Par les mérites de Vos saintes Plaies et les douleurs de Votre sainte Mère.