Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Notre-Dame de La Salette

Notre-Dame de La Salette, «Réconciliatrice des pécheurs».

Dans la commune de La Motte-Servolex, un vieillard plus qu’octogénaire, un impie Voltairien, allait mourir et mourir le blasphème sur les lèvres!… Près de lui cependant veillait un ange de prière et de dévouement: sa pieuse fille était là, clouée à son chevet de douleur, suivant avec anxiété les progrès effrayants du mal en implorant incessamment la conversion de son malheureux père. Mais elle n’osait hélas! hasarder à son oreille une religieuse parole, encore moins lui proposer les secours de l’Église; car le nom d’un prêtre, comme celui de Dieu, suffisait pour exciter la rage du moribond et le faire bondir sur sa couche en proférant les plus affreuses imprécations… La pauvre enfant se taisait donc, et la prière était toute sa ressource…Oh! comme elle l’offrait ardent pour le salut de son père! Comme elle conjurait Marie, Consolatrice des affligés, de lui venir en aide! Tout à coup elle se dit: «Si je mêlais au breuvage de mon père, l’eau miraculeuse de Votre fontaine, ô Notre-Dame de La Salette, Réconciliatrice des pécheurs! Bonne Mère, ne voudriez-Vous pas en faire un remède pour son âme?…» Et aussitôt sa main verse en secret quelques gouttes de cette eau bénie dans la potion prescrite à son père, tandis que son coeur répète bien des fois: «Ô Notre-Dame de La Salette, Réconciliatrice des pécheurs, je Vous le confie; Vous le sauverez! Vous le sauverez!…»

M. André prend le salutaire breuvage sans se douter de la pieuse fraude, et peu après il s’endort paisiblement. Toute palpitante d’espérance, sa fille continuait sa prière, prosternée au pied de son lit, lorsque soudain d’horribles convulsions, indices funestes d’une mort prochaine, interrompent brusquement le court sommeil du malade. C’en est fait, la vie s’éteint… les ombres de la mort voilent déjà son visage… encore quelques minutes et tout est fini…

«Ô Notre-Dame de La Salette, s’écrie dans les plus indicibles angoisses Mlle Amélie, Notre-Dame de La Salette, Réconciliatrice des pécheurs, je Vous l’ai confié… sauvez, sauvez mon père! À l’instant même, le moribond ouvrant les yeux: «Ma fille…, ma fille… un prêtre!… Vite… vite… un prêtre!…» Sa fille se précipite à la recherche du ministre de Dieu: il est bientôt trouvé, il accourt… M. André se confesse avec tous les signes du plus sincère repentir; et, d’un impie forcené, la grâce régénératrice fait en quelques minutes un chrétien docile et fervent!…

Quelques gouttes d’eau puisées à cette fontaine, une invocation à Notre-Dame de La Salette avaient suffi pour opérer un double prodige: Marie a voulu que M. André recouvrât en même temps la santé de l’âme et celle du corps. Ce bon vieillard consacra la vie qui lui était rendue, à publier les miséricordes du Seigneur et la puissance de Notre-Dame de La Salette. Sa ferveur fit l’édification de sa famille et de tous ceux qui l’approchaient.

Autres histoires...