pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Enfant-Jésus, je Vous aime de tout mon coeur!

Diogène et les trois sesterces.

Le philosophe grec Diogène établit au marché d’Athènes une tente où il appliqua l’affiche suivante: Ici l’on vend de la sagesse. Un aristocrate qui passait et que cette affiche avait bien fait rire, appela l’un de ses esclaves, lui remit trois sesterces (à peu près 60 centimes), et lui dit: «Va-t-en chez ce vantard, et demande-lui combien de sagesse il vend pour trois sesterces.» L’esclave exécuta l’ordre de son maître et Diogène, empochant les trois pièces, lui dit: «Retourne chez ton maître et rapporte-lui cette maxime: En toutes choses, pense à la fin.» Cette maxime plut si bien au maître qu’il la fit graver au-dessus de sa porte, pour la rappeler à tous ceux qui entraient chez lui.

Personne n’a rappelé aux hommes leur fin dernière plus souvent ni avec plus d’insistance que Jésus-Christ. Que chacun de Ses disciples y pense donc continuellement.

Autres histoires...

Enfant-Jésus, je Vous aime de tout mon coeur!

Diogène et les trois sesterces.

Le philosophe grec Diogène établit au marché d’Athènes une tente où il appliqua l’affiche suivante: Ici l’on vend de la sagesse. Un aristocrate qui passait et que cette affiche avait bien fait rire, appela l’un de ses esclaves, lui remit trois sesterces (à peu près 60 centimes), et lui dit: «Va-t-en chez ce vantard, et demande-lui combien de sagesse il vend pour trois sesterces.» L’esclave exécuta l’ordre de son maître et Diogène, empochant les trois pièces, lui dit: «Retourne chez ton maître et rapporte-lui cette maxime: En toutes choses, pense à la fin.» Cette maxime plut si bien au maître qu’il la fit graver au-dessus de sa porte, pour la rappeler à tous ceux qui entraient chez lui.

Personne n’a rappelé aux hommes leur fin dernière plus souvent ni avec plus d’insistance que Jésus-Christ. Que chacun de Ses disciples y pense donc continuellement.

Autres histoires...