Cet article est aussi disponible en: English Español Italiano

Notre-Dame du Rosaire

Chapelet médité

par Père Jean-Grégoire de la Trinité

  • On commence en faisant pieusement le Signe de la Croix, qui est le signe du chrétien:

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et de la Mère de Dieu. Ainsi soit-il.

  • Offrande du chapelet

Ô Marie, Vous êtes pour tous les hommes la Mère de Miséricorde, Vous êtes le refuge assuré des pécheurs; offrez à Votre divin Fils Jésus ce chapelet que je vais réciter en Votre compagnie, pour la conversion des pauvres âmes pécheresses.  Priez surtout pour les plus endurcis, pour les persécuteurs de l’Église et du Vicaire du Christ; pour ceux qui sont aveuglés par le monde, les richesses et les plaisirs.

Quelle joie Vous éprouverez, ô chère Mère, en voyant ces pauvres âmes revenir à Dieu! Les délices qui ont inondé Votre Coeur en recouvrant Votre Fils perdu pendant trois jours, Vous les éprouverez de nouveau en recevant dans Vos bras ces autres enfants dont maintenant Vous pleurez la perte.

Je Vous recommande d’une manière toute spéciale les pécheurs de ma famille; et souvenez-Vous, ô bonne Mère, que mon âme est de toutes, la plus misérable et la plus digne de pitié.

Ô ma Souveraine, ô ma Mère, je me donne à Vous: gardez-moi!

  • Le Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre; et en Jésus-Christ Son Fils unique, Notre-Seigneur; qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, d’où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, la sainte Église de Jésus-Christ, la Communion des Saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair, la vie éternelle. Ainsi soit-il.

  • Un Notre Père (prière enseignée par Jésus à Ses Apôtres)

Notre Père, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne arrive, que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

  • Trois Je Vous salue Marie (Salutation Angélique)

Je Vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec Vous; Vous êtes bénie entre les femmes, et Jésus, Votre Fils, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

  • Un Gloire au Père

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, et à la Mère de Dieu. Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Mystères Joyeux

Premier mystère: L’Annonciation de l’Archange Gabriel à la Vierge Marie

Demandons la grâce de l’humilité, source et racine de toutes les vertus.

Annonciation de l'Archange Gabriel à la Vierge MarieCONTEMPLONS l’Archange Gabriel annonçant à Marie qu’Elle sera la Mère de Dieu. Marie Se soumet à la Volonté divine: Fiat! Voici la Servante du Seigneur; qu’il Me soit fait selon votre parole! Fiat: tel est le résumé de toute la vie de la très Sainte Vierge; Elle S’est soumise aux vouloirs de Dieu. Elle est notre modèle; Elle nous a tracé le chemin parfait, la voie infaillible. Si nous sommes Ses enfants dévoués, si nous voulons La rendre heureuse, nous devons marcher sur Ses traces. L’humilité de la Vierge Marie est l’échelle par laquelle Dieu a pu descendre jusqu’à nous; cette humilité Lui a attiré la grâce de devenir la Mère de Dieu: quel grand privilège! Plus tard, une femme émerveillée par les enseignements du Sauveur, s’écriera: Heureux le sein qui Vous a porté! c’est-à-dire: combien chanceuse est Votre Mère. Mais Jésus de rectifier aussitôt: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent! Notre divin Maître voulait nous montrer que ce qui a d’abord fait la grandeur de la très Sainte Vierge, c’est Sa soumission amoureuse aux moindres Volontés divines. Demandons la grâce d’être, comme la Vierge Marie, entièrement soumis entre les mains du bon Dieu, d’être attentifs à la voix de Dieu qui nous parle par Ses inspirations, d’y correspondre fidèlement en accomplissant Sa sainte Volonté. Ainsi Jésus pourra S’incarner en nous comme en Sa Mère.

On récite un Notre Père

NOTRE PÈRE, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne arrive, que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

On récite dix Je Vous salue Marie

JE VOUS SALUE, MARIE, pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous; Vous êtes bénie entre les femmes, et Jésus, Votre Fils, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

On récite un Gloire au Père

GLOIRE AU PÈRE, au Fils et au Saint-Esprit et à la Mère de Dieu.
Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Notre-Dame à Fatima a demandé de réciter après chaque dizaine, la prière suivante:

Ô MON JÉSUS, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.

Deuxième mystère: La Visitation de Marie à Sa cousine Élisabeth

Demandons la grâce de la charité envers le prochain.

Visitation de la Vierge Marie à Sa cousine Élisabeth

CONTEMPLONS notre Mère dans cette visite à Sa cousine Élisabeth. Admirons le recueillement de Marie durant ce voyage de charité. Elle n’avait pas entrepris ce trajet dans le but de satisfaire Sa curiosité, pour S’amuser, mais par pure charité pour Son prochain. Demandons-Lui Sa charité, Son zèle pour le salut des âmes, Son esprit surnaturel et Sa pureté d’intention. Toutes nos activités doivent être faites pour plaire à Dieu seul, en esprit d’amour de Dieu et du prochain, sans chercher notre satisfaction personnelle.

Voyons sainte Élisabeth féliciter Marie du privilège de porter le Sauveur du monde. Mais aussitôt, Marie rapporte toute la gloire à Dieu. Elle ne S’attribue aucunement les grandes grâces que Dieu Lui a accordées: MAGNIFICAT! Mon âme magnifie le Seigneur… car Il a fait pour Moi de grandes choses! Rendons grâces à Dieu pour tout le bien qui est en nous; autrement nous sommes des voleurs, nous nous approprions la gloire due à Dieu seul. N’essayons jamais de tirer de la vanité et de l’estime des dons que Dieu nous a faits dans Sa bonté; l’orgueil nous coupe de la grâce divine. Demandons à Marie de nous obtenir de Dieu la grâce de L’imiter dans toutes nos actions; que nous ne travaillions que pour plaire au bon Dieu et par charité pour notre prochain. Demandons la charité de notre Mère, cette charité qui est le signe des disciples du Christ: C’est à ce signe que tous reconnaîtront que vous êtes Mes disciples: si vous vous aimez les uns les autres. Demandons l’amour vrai, l’amour sincère, de nous aimer dans la vérité.

On récite un Notre Père

NOTRE PÈRE, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne arrive, que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

On récite dix Je Vous salue Marie

JE VOUS SALUE, MARIE, pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous; Vous êtes bénie entre les femmes, et Jésus, Votre Fils, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

On récite un Gloire au Père

GLOIRE AU PÈRE, au Fils et au Saint-Esprit et à la Mère de Dieu.
Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Notre-Dame à Fatima a demandé de réciter après chaque dizaine, la prière suivante:

Ô MON JÉSUS, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.

Troisième mystère: La Naissance de Jésus dans l’étable de Bethléem

Demandons la grâce du détachement de toutes les choses passagères et matérielles.

La Nativité de Jésus à Bethléem

CONTEMPLONS Jésus à Bethléem. Notre Sauveur, le Créateur du ciel et de la terre, vient au monde dans une étable; Sa Mère L’enveloppe de langes et Le couche dans une mangeoire d’animaux. Il naît dans la plus rude pauvreté pour nous enseigner le mépris des biens terrestres, l’amour des choses humbles, l’amour des pauvres. De Sa naissance jusqu’à Sa mort sur la croix, Il nous en a donné l’exemple d’une manière si éloquente.
Demandons le détachement des choses de la terre, l’amour de la pauvreté, du dénuement. L’homme est orgueilleux; il aime tout ce qui brille. Les biens de la terre l’attirent. Désirons vivre, si c’était possible, dans une grande pauvreté, dans la nécessité même, pour ressembler à notre divin Maître. Plus nous nous détachons des choses de la terre, mes frères et mes soeurs, plus nous grandissons dans l’amour des choses divines; et plus nous nous attachons aux choses terrestres, plus l’amour de Dieu diminue en nous. C’est le grand secret; tous les Saints ont pratiqué le dépouillement des biens de ce monde.
Toute Sa vie, Notre-Seigneur a vécu et prêché la pauvreté et le détachement: …Le Fils de l’homme n’a pas une pierre où reposer Sa tête. -Quiconque ne renonce pas à tout, ne peut être Mon disciple. -Bienheureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux. -Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes, donnes-en le prix aux pauvres, puis viens et suis-Moi! Demandons à notre bon Maître de nous donner la grâce de chérir la pauvreté, de vivre cette pauvreté qu’Il S’est donné tant de peine à nous enseigner.

On récite un Notre Père

NOTRE PÈRE, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne arrive, que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

On récite dix Je Vous salue Marie

JE VOUS SALUE, MARIE, pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous; Vous êtes bénie entre les femmes, et Jésus, Votre Fils, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

On récite un Gloire au Père

GLOIRE AU PÈRE, au Fils et au Saint-Esprit et à la Mère de Dieu.
Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Notre-Dame à Fatima a demandé de réciter après chaque dizaine, la prière suivante:

Ô MON JÉSUS, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.

Quatrième mystère: La Présentation de Jésus au Temple

Demandons la grâce de l’obéissance à toutes les volontés de Dieu.

La Présentation de Jésus au TempleCONTEMPLONS Jésus porté au Temple par Ses parents, S’offrant à Son Père pour le rachat du monde. Offrons-nous avec Jésus pour accomplir tout ce que Dieu voudra de nous. Disons en union avec notre Rédempteur: Me voici, Père, pour faire Votre sainte Volonté. Notre offrande personnelle n’a pas grand valeur en elle-même, mais unie à celle de Jésus, elle prend une valeur infinie. Demandons-Lui de nous aider à faire le don total de nous-mêmes, par la force de Sa grâce.
Ce mystère comprend aussi la Purification de Marie; le terme n’est pas exact puisque la très pure Marie n’avait pas besoin de purification. Elle S’est soumise à cette cérémonie par esprit d’humilité; jamais aucune tache n’a atteint la très Sainte Vierge. Demandons cette pureté d’âme à notre Mère, l’absence de tout ce qui peut déplaire à Dieu, que nous vivions sous le regard divin! Pensons toujours que Dieu nous voit: Marche en Ma présence et tu seras parfait; c’est-à-dire: pense que Dieu te voit, qu’Il connaît tes pensées, tes intentions les plus secrètes. Rien ne Lui échappe; Il voit tous les replis de ton âme.
Nous pouvons tromper les hommes; les hommes peuvent également se tromper à notre sujet, mais Dieu pèse le pour et le contre. Demandons à la Sainte Vierge, Elle, la Pureté même, cette grâce de marcher droit devant Dieu. Que notre unique souci soit de plaire à Dieu, quand même l’univers entier se liguerait contre nous.

On récite un Notre Père

NOTRE PÈRE, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne arrive, que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

On récite dix Je Vous salue Marie

JE VOUS SALUE, MARIE, pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous; Vous êtes bénie entre les femmes, et Jésus, Votre Fils, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

On récite un Gloire au Père

GLOIRE AU PÈRE, au Fils et au Saint-Esprit et à la Mère de Dieu.
Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Notre-Dame à Fatima a demandé de réciter après chaque dizaine, la prière suivante:

Ô MON JÉSUS, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.

Cinquième mystère: La Perte et le Recouvrement de Jésus au Temple

Demandons la grâce de rechercher le bon plaisir de Dieu en toutes nos actions.

Le recouvrement de Jésus au TempleCONTEMPLONS Jésus au milieu des docteurs, Lui, la Sagesse infinie. Demandons-Lui de nous communiquer un peu de Sa Sagesse, de nous donner Son Esprit, de nous faire connaître Sa pensée divine. Depuis trois jours, Marie et Joseph cherchent leur petit Jésus; ils pleurent. De saints personnages comme eux sont en peine! Parfois on pense que parce qu’on veut servir Dieu tout va marcher sur les roulettes, qu’on n’aura rien à souffrir. Mais non! la croix, la souffrance, c’est le lot des élus. Dieu la donne à Ses plus chers amis. Notre-Seigneur n’a pas voulu épargner toutes sortes de peines, d’ennuis et de difficultés, même à Sa Sainte Mère. La croix, c’est le précieux trésor de Dieu a donné aux hommes. C’est avec la croix que Dieu marque Ses Élus. Tous les Saints ont vécu dans la souffrance continuelle; cependant ils goûtaient la joie intérieure, parce qu’ils souffraient par amour pour le bon Dieu. Marie et Joseph retrouvent Jésus dans le Temple après trois jours d’amères angoisses. «Pourquoi avez-Vous agi de la sorte? Votre père et Moi, nous Vous cherchions tout affligés.» Jésus répond à Sa Mère d’une manière assez surprenante: «Ne saviez-Vous pas que Je dois être aux choses de Mon Père?» Dieu passe avant tout, même avant nos parents. Aucun mortel ne doit nous empêcher d’obéir à Dieu. C’est la grande leçon que Jésus vient nous enseigner par ce mystère. Demandons la grâce de ne jamais perdre Jésus qui est la source de tout bien, de tout bonheur. Tenons à l’amitié de Dieu plus qu’à tout autre chose. Dieu seul doit compter pour nous; le reste n’est rien. Si nous avons Dieu, nous possédons la source des biens qui ne passeront jamais; qui a Dieu a tout.

On récite un Notre Père

NOTRE PÈRE, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne arrive, que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

On récite dix Je Vous salue Marie

JE VOUS SALUE, MARIE, pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous; Vous êtes bénie entre les femmes, et Jésus, Votre Fils, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

On récite un Gloire au Père

GLOIRE AU PÈRE, au Fils et au Saint-Esprit et à la Mère de Dieu.
Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Notre-Dame à Fatima a demandé de réciter après chaque dizaine, la prière suivante:

Ô MON JÉSUS, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.

Salut, ô Reine!

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde!
notre vie, notre douceur et notre espérance, salut!

Enfants d’Ève, malheureux exilés,
nous élevons nos cris vers Vous;
nous soupirons vers Vous,
gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.

Ô notre avocate, tournez donc vers nous Vos regards miséricordieux;
et au sortir de cet exil, montrez-nous Jésus,
le Fruit béni de Vos entrailles,
ô clémente, ô charitable, ô douce Vierge Marie!

  • Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,
  • Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus Christ.

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et de la Mère de Dieu. Ainsi soit-il.

Partagez ces prières avec ceux que vous aimez.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin