pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Ste-Famille

Le pouce incorruptible de sainte Édith.

Fille du roi anglo-saxon Edgar, sainte Édith avait l’habitude de tracer souvent dans la journée le signe de la croix sur son front, sur ses lèvres et sur son coeur, notamment avant son travail et avant chacune de ses sorties. Quand 13 ans après sa mort on voulut transporter ses restes à une place plus honorable, et qu’on ouvrit son cercueil, on trouva son corps tombé en poussière à l’exception du pouce de la main droite, avec lequel elle avait si souvent fait durant sa vie le signe de la croix. Dieu montrait par un miracle combien cet exercice de piété Lui est agréable.

Le signe de la croix est très agréable à Dieu car en le faisant on honore le mystère de la Rédemption qui est la plus grande preuve d’amour de Dieu pour les hommes.

Une bénédiction épiscopale en famille.

Mgr Dinkel (+ 1894), évêque d’Augsbourg, avait l’habitude dans ses tournées de confirmation de descendre chez un comte de ses amis, pour passer la nuit; après le souper, il s’entretenait quelques instants avec la famille. Un soir, le plus jeune des enfants sentant venir le sommeil, s’en vint auprès de sa mère pour lui demander sa bénédiction. «Aujourd’hui, répondit la mère, Monseigneur nous a donné la bénédiction à tous.» L’enfant ne fut pas content, revint demander la bénédiction en disant: «Mère, ce n’était pas la vraie bénédiction. – Eh bien, dit l’évêque, montre-moi une fois comment on donne la bénédiction?» L’enfant alla chercher de l’eau bénite, y trempa son doigt et en fit trois croix sur le front du prélat en prononçant les paroles consacrées. L’évêque se montra très heureux de cette bénédiction donnée par un enfant innocent; mais celui-ci ne voulut pas se coucher avant d’avoir été béni par son père et sa mère.

Puissent beaucoup de parents imiter cet exemple, car les prières et les bénédictions des parents sont d’une efficacité extraordinaire. Il est utile de se signer souvent, soi et les siens, du signe de la croix.

Autres histoires...

Ste-Famille

Le pouce incorruptible de sainte Édith.

Fille du roi anglo-saxon Edgar, sainte Édith avait l’habitude de tracer souvent dans la journée le signe de la croix sur son front, sur ses lèvres et sur son coeur, notamment avant son travail et avant chacune de ses sorties. Quand 13 ans après sa mort on voulut transporter ses restes à une place plus honorable, et qu’on ouvrit son cercueil, on trouva son corps tombé en poussière à l’exception du pouce de la main droite, avec lequel elle avait si souvent fait durant sa vie le signe de la croix. Dieu montrait par un miracle combien cet exercice de piété Lui est agréable.

Le signe de la croix est très agréable à Dieu car en le faisant on honore le mystère de la Rédemption qui est la plus grande preuve d’amour de Dieu pour les hommes.

Une bénédiction épiscopale en famille.

Mgr Dinkel (+ 1894), évêque d’Augsbourg, avait l’habitude dans ses tournées de confirmation de descendre chez un comte de ses amis, pour passer la nuit; après le souper, il s’entretenait quelques instants avec la famille. Un soir, le plus jeune des enfants sentant venir le sommeil, s’en vint auprès de sa mère pour lui demander sa bénédiction. «Aujourd’hui, répondit la mère, Monseigneur nous a donné la bénédiction à tous.» L’enfant ne fut pas content, revint demander la bénédiction en disant: «Mère, ce n’était pas la vraie bénédiction. – Eh bien, dit l’évêque, montre-moi une fois comment on donne la bénédiction?» L’enfant alla chercher de l’eau bénite, y trempa son doigt et en fit trois croix sur le front du prélat en prononçant les paroles consacrées. L’évêque se montra très heureux de cette bénédiction donnée par un enfant innocent; mais celui-ci ne voulut pas se coucher avant d’avoir été béni par son père et sa mère.

Puissent beaucoup de parents imiter cet exemple, car les prières et les bénédictions des parents sont d’une efficacité extraordinaire. Il est utile de se signer souvent, soi et les siens, du signe de la croix.

Autres histoires...