Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Ste-Famille

Un voyageur empêché de partir pour l’Amérique.

Le paquebot Hortensia se trouvait (1833) dans le port de Hambourg prêt à appareiller pour l’Amérique. Comme il y avait encore un certain délai jusqu’au départ, un des émigrants fit une promenade dans le parc, où une fleur le frappa qui lui plut beaucoup. Il monta sur le gazon et la cueillit, mais un gardien l’aperçut et l’emmena au poste de police. Malgré ses supplications et ses offres de payer l’amende, on le garda, et cependant l’Hortensia leva l’ancre. Au bout de peu de jours, on apprit qu’elle avait fait naufrage, et l’émigrant remercia Dieu du contretemps qui l’avait empêché de partir.

Le monde attribue ces événements au hasard; le chrétien y voit l’intervention de la Providence. Dieu nous envoie souvent des maux légers pour nous en épargner de plus grands. Pensons-y dans le malheur.

À qui importe-t-il de plaire davantage?

Les tours du Dôme de Cologne étaient près d’être terminées, et quelques curieux obtinrent la permission de monter sur les échafaudages pour voir l’état des travaux. Ils manifestèrent leur étonnement du fini des figures et des ornements. «Pourquoi, dit l’un d’eux, dépenser tant de peine et d’art pour cette ornementation? Qu’on en mette en bas, soit, parce qu’on la voit et l’admire, tandis qu’ici personne ne la remarque.» Un sculpteur, qui travaillait au clocher depuis vingt-cinq ans, l’entendit et répondit: «Pardon, Monsieur! si les hommes ne le voient pas, Dieu le voit du haut du ciel.»

Il en est ainsi de beaucoup de nos actes de vertu, comme la prière, le jeûne, l’aumône. Les hommes ne les voient pas ou ne les estiment pas, mais il y a quelqu’un qui les voit et les récompensera: c’est le Père Céleste. Le souvenir de l’omniscience de Dieu est donc un stimulant énergique pour l’accomplissement des bonnes œuvres.

Autres histoires...

Ste-Famille

Un voyageur empêché de partir pour l’Amérique.

Le paquebot Hortensia se trouvait (1833) dans le port de Hambourg prêt à appareiller pour l’Amérique. Comme il y avait encore un certain délai jusqu’au départ, un des émigrants fit une promenade dans le parc, où une fleur le frappa qui lui plut beaucoup. Il monta sur le gazon et la cueillit, mais un gardien l’aperçut et l’emmena au poste de police. Malgré ses supplications et ses offres de payer l’amende, on le garda, et cependant l’Hortensia leva l’ancre. Au bout de peu de jours, on apprit qu’elle avait fait naufrage, et l’émigrant remercia Dieu du contretemps qui l’avait empêché de partir.

Le monde attribue ces événements au hasard; le chrétien y voit l’intervention de la Providence. Dieu nous envoie souvent des maux légers pour nous en épargner de plus grands. Pensons-y dans le malheur.

À qui importe-t-il de plaire davantage?

Les tours du Dôme de Cologne étaient près d’être terminées, et quelques curieux obtinrent la permission de monter sur les échafaudages pour voir l’état des travaux. Ils manifestèrent leur étonnement du fini des figures et des ornements. «Pourquoi, dit l’un d’eux, dépenser tant de peine et d’art pour cette ornementation? Qu’on en mette en bas, soit, parce qu’on la voit et l’admire, tandis qu’ici personne ne la remarque.» Un sculpteur, qui travaillait au clocher depuis vingt-cinq ans, l’entendit et répondit: «Pardon, Monsieur! si les hommes ne le voient pas, Dieu le voit du haut du ciel.»

Il en est ainsi de beaucoup de nos actes de vertu, comme la prière, le jeûne, l’aumône. Les hommes ne les voient pas ou ne les estiment pas, mais il y a quelqu’un qui les voit et les récompensera: c’est le Père Céleste. Le souvenir de l’omniscience de Dieu est donc un stimulant énergique pour l’accomplissement des bonnes œuvres.

Autres histoires...