Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Sainte-Famille-2010

Le collier déchiré.

Une princesse se rendait un jour avec ses deux filles à une noce, qui devait avoir lieu dans un château voisin. Toutes les trois étaient richement vêtues et portaient des colliers de grande valeur. À la lisière du bois que traversait le chemin, le carrosse, lancé à fond de train effleura un arbre, et une branche déchira le collier d’une des princesses. Elle jeta un cri et le cocher arrêta aussitôt l’attelage. Mais les perles, violemment arrachées, étaient dispersées au loin et l’on mit plus d’une heure à les ramasser, très fâché d’arriver trop tard pour la noce. Mais au moment où l’on voulait se remettre en route un bûcheron sortit du bois tout couvert de poussière et de sueur. En les apercevant il s’écria: «Dieu soit loué que vous soyez encore ici. Une bande de brigands vous attendait dans la forêt; j’ai eu connaissance de leurs projets, et je viens à vous par maints détours pour vous avertir du péril que vous courez.» La princesse récompensa largement le vaillant bûcheron et rebroussa chemin. 

Un rêve.

Un pieux gentilhomme avait un fils du nom de Joseph qu’il aimait passionnément. Tous les jours il priait pour lui et le recommandait surtout à la protection de Saint Joseph. Or il arriva que ce fils tomba malade et mourut, et le gentilhomme tout triste perdit presque entièrement confiance en la prière. En cet état de découragement, il eut la veille de la fête de Saint Joseph un songe dont le souvenir lui resta pendant toute sa vie. Il lui semblait qu’il faisait un voyage et qu’en passant près d’un arbre il y voyait un beau jeune homme qui s’était pendu. Lorsqu’il voulut voir le mort de plus près, un homme s’approcha et lui dit: «C’est ainsi que ton fils aurait fini s’il avait vécu jusqu’à cet âge.» À son réveil le gentilhomme reconnut que le bon Dieu avait voulu par ce songe lui faire comprendre que la mort prématurée de son fils était en réalité une grâce.

Ce qui nous semble quelquefois un malheur est souvent un grand bonheur, un bienfait de la providence divine.

Autres histoires...

Sainte-Famille-2010

Le collier déchiré.

Une princesse se rendait un jour avec ses deux filles à une noce, qui devait avoir lieu dans un château voisin. Toutes les trois étaient richement vêtues et portaient des colliers de grande valeur. À la lisière du bois que traversait le chemin, le carrosse, lancé à fond de train effleura un arbre, et une branche déchira le collier d’une des princesses. Elle jeta un cri et le cocher arrêta aussitôt l’attelage. Mais les perles, violemment arrachées, étaient dispersées au loin et l’on mit plus d’une heure à les ramasser, très fâché d’arriver trop tard pour la noce. Mais au moment où l’on voulait se remettre en route un bûcheron sortit du bois tout couvert de poussière et de sueur. En les apercevant il s’écria: «Dieu soit loué que vous soyez encore ici. Une bande de brigands vous attendait dans la forêt; j’ai eu connaissance de leurs projets, et je viens à vous par maints détours pour vous avertir du péril que vous courez.» La princesse récompensa largement le vaillant bûcheron et rebroussa chemin. 

Un rêve.

Un pieux gentilhomme avait un fils du nom de Joseph qu’il aimait passionnément. Tous les jours il priait pour lui et le recommandait surtout à la protection de Saint Joseph. Or il arriva que ce fils tomba malade et mourut, et le gentilhomme tout triste perdit presque entièrement confiance en la prière. En cet état de découragement, il eut la veille de la fête de Saint Joseph un songe dont le souvenir lui resta pendant toute sa vie. Il lui semblait qu’il faisait un voyage et qu’en passant près d’un arbre il y voyait un beau jeune homme qui s’était pendu. Lorsqu’il voulut voir le mort de plus près, un homme s’approcha et lui dit: «C’est ainsi que ton fils aurait fini s’il avait vécu jusqu’à cet âge.» À son réveil le gentilhomme reconnut que le bon Dieu avait voulu par ce songe lui faire comprendre que la mort prématurée de son fils était en réalité une grâce.

Ce qui nous semble quelquefois un malheur est souvent un grand bonheur, un bienfait de la providence divine.

Autres histoires...