Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Saint Joseph

Le Protecteur du Canada.

On lit, dans la vie de la vénérable Mère Marie de l’Incarnation, le trait suivant:

Madame de la Peltrie, aussi distinguée par les qualités de son esprit que par les vertus éminentes de son cœur, lisant un jour la relation d’une mission que les Pères de la Compagnie de Jésus faisaient chez les sauvages du Canada, se sentit vivement pressée de coopérer au salut de ces pauvres âmes. Pendant qu’elle méditait sur les moyens d’exécuter ses pieux projets, elle fut attaquée d’une maladie très grave et si extraordinaire, que les médecins, n’y comprenant rien, n’attendaient plus que sa mort. Réduite à cette extrémité, cette pieuse dame ne perdit pas de vue ses saints désirs; Dieu Lui-même au milieu de ses douleurs lui inspira la pensée de faire un vœu à saint Joseph. Elle savait que c’était sous la protection spéciale de ce grand Saint que les missionnaires avaient entrepris la conversion des peuples idolâtres du Nouveau Monde. Elle promit donc, s’il plaisait au Saint de lui rendre la santé, de fonder et de doter à ses frais une maison d’éducation chrétienne pour les jeunes filles de cette contrée. À l’instant même où la malade eut prononcé son vœu, le Saint l’exauça: toutes ses douleurs, qui étaient des plus violentes, disparurent en un clin d’œil, et de cette maladie jusqu’alors si cruelle, il ne lui resta qu’un peu de lassitude. Le médecin, qui la trouva dans cet état si différent de celui de la veille, en fut aussi joyeux que surpris. «Madame, lui dit-il, que sont devenues ces douleurs si aigues? – Monsieur, lui répondit-elle gracieusement, mes douleurs viennent de partir pour le Canada.»

Elle ne tarda pas d’accomplir son vœu. Elle fit bâtir le monastère où l’on devait recevoir les jeunes Canadiennes, et ce fut la Mère Marie de l’Incarnation, destinée de Dieu à cette œuvre, qui en devint la première supérieure. Depuis il lui fut montré dans une vision que saint Joseph était le protecteur du Nouveau Monde, et que c’était à son intercession qu’elle-même devait d’avoir été appellée à y travailler au salut des âmes. C’est pourquoi elle donna à la nouvelle maison, le nom de Saint Joseph, et prit pour sceau, l’image de ce glorieux patriarche tenant l’Enfant Jésus dans ses bras.

Saint Joseph souffrit beaucoup durant les voyages qu’il dut entreprendre pour fuir en Égypte et en revenir; pour aller de Nazareth à Bethléem, à Jérusalem, etc. Invoquons-le avec confiance; il saura nous aider dans toutes nos entreprises.

Autres histoires...

Saint Joseph

Le Protecteur du Canada.

On lit, dans la vie de la vénérable Mère Marie de l’Incarnation, le trait suivant:

Madame de la Peltrie, aussi distinguée par les qualités de son esprit que par les vertus éminentes de son cœur, lisant un jour la relation d’une mission que les Pères de la Compagnie de Jésus faisaient chez les sauvages du Canada, se sentit vivement pressée de coopérer au salut de ces pauvres âmes. Pendant qu’elle méditait sur les moyens d’exécuter ses pieux projets, elle fut attaquée d’une maladie très grave et si extraordinaire, que les médecins, n’y comprenant rien, n’attendaient plus que sa mort. Réduite à cette extrémité, cette pieuse dame ne perdit pas de vue ses saints désirs; Dieu Lui-même au milieu de ses douleurs lui inspira la pensée de faire un vœu à saint Joseph. Elle savait que c’était sous la protection spéciale de ce grand Saint que les missionnaires avaient entrepris la conversion des peuples idolâtres du Nouveau Monde. Elle promit donc, s’il plaisait au Saint de lui rendre la santé, de fonder et de doter à ses frais une maison d’éducation chrétienne pour les jeunes filles de cette contrée. À l’instant même où la malade eut prononcé son vœu, le Saint l’exauça: toutes ses douleurs, qui étaient des plus violentes, disparurent en un clin d’œil, et de cette maladie jusqu’alors si cruelle, il ne lui resta qu’un peu de lassitude. Le médecin, qui la trouva dans cet état si différent de celui de la veille, en fut aussi joyeux que surpris. «Madame, lui dit-il, que sont devenues ces douleurs si aigues? – Monsieur, lui répondit-elle gracieusement, mes douleurs viennent de partir pour le Canada.»

Elle ne tarda pas d’accomplir son vœu. Elle fit bâtir le monastère où l’on devait recevoir les jeunes Canadiennes, et ce fut la Mère Marie de l’Incarnation, destinée de Dieu à cette œuvre, qui en devint la première supérieure. Depuis il lui fut montré dans une vision que saint Joseph était le protecteur du Nouveau Monde, et que c’était à son intercession qu’elle-même devait d’avoir été appellée à y travailler au salut des âmes. C’est pourquoi elle donna à la nouvelle maison, le nom de Saint Joseph, et prit pour sceau, l’image de ce glorieux patriarche tenant l’Enfant Jésus dans ses bras.

Saint Joseph souffrit beaucoup durant les voyages qu’il dut entreprendre pour fuir en Égypte et en revenir; pour aller de Nazareth à Bethléem, à Jérusalem, etc. Invoquons-le avec confiance; il saura nous aider dans toutes nos entreprises.

Autres histoires...