Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, écrivez-nous:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la préservation du Dépôt de la Foi.
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Exclusive Representation of the Nativity Scene.

The charm of the Infant God will make you forget your worries, your sorrows.
Jesus offers you the gift of a child’s heart filled with love, peace and true happiness.

Services are free of charge.

Schedule:

Midnight Mass:
Daytime Mass:
Visit to the Nativity Scene:

Midnight Mass:
Midnight Mass:

December 25, 12:00 a.m.
December 25, 10:00 a.m.
Dec. 25 to Jan. 31, 9:00 a.m. - 6:00 p.m.

January 1, 12:00 a.m.
January 6, 12:00 a.m.

Midnight Mass: December 25, 12:00 a.m.
Day Mass: December 25, 10:00 a.m.
Visit to the Crib: Dec. 25-Jan. 31, 9:00 a.m.-6:00 p.m.
Midnight Mass: January 1, 12:00 a.m.
Midnight Mass: January 6, 12:00 a.m.

Reservation:

(819) 688-5225

Our Address:

290 7e rang - Mont-Tremblant - Québec - Canada - J8E 1Y4

Une histoire pour chaque jour...

Jésus frappe à la porte de notre coeur

Le Christ frappant à la porte.

S’inspirant des paroles de l’Écriture Sainte: «Voici que Je suis à la porte et que Je frappe» (Apoc. 3, 20), un peintre a créé un beau tableau, symbolisant la grâce actuelle. Devant une porte on voit Notre-Seigneur, frappant et demandant à entrer. La maison où le Bon Pasteur veut entrer, est notre cœur. L’homme peut, soit en ouvrir la porte, c’est-à-dire coopérer à la grâce, soit la laisser fermée ou bien même en tirer le verrou, c’est-à-dire résister à la grâce.

Le législateur Zalenkus.

Zalenkus, législateur des Locriens, avait établi une loi sévère contre l’adultère: quiconque commettrait ce crime était condamné à avoir les yeux crevés. Le premier qui enfreignit la loi fut son propre fils, et la douleur du père fut immense. «Je voudrais, s’écria-t-il, ou ne point être père, ou ne pas être juge. – Père et fils, ajouta-t-il, sont une chair et pour ainsi dire une seule personne. Je demande donc qu’on me crève un œil par amour pour mon fils et qu’on crève un œil à mon fils par respect pour la loi.» Et ainsi fut fait.

Le monde s’étonne d’un pareil amour. Néanmoins, il n’est rien en comparaison de l’amour que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, nous porte, car Il n’a pas subi la moitié de la peine, mais la peine tout entière. Il a même, pour nous montrer Son amour infini, souffert beaucoup plus que ce qui était nécessaire pour nous racheter.

Autres histoires...

Jésus frappe à la porte de notre coeur

Le Christ frappant à la porte.

S’inspirant des paroles de l’Écriture Sainte: «Voici que Je suis à la porte et que Je frappe» (Apoc. 3, 20), un peintre a créé un beau tableau, symbolisant la grâce actuelle. Devant une porte on voit Notre-Seigneur, frappant et demandant à entrer. La maison où le Bon Pasteur veut entrer, est notre cœur. L’homme peut, soit en ouvrir la porte, c’est-à-dire coopérer à la grâce, soit la laisser fermée ou bien même en tirer le verrou, c’est-à-dire résister à la grâce.

Le législateur Zalenkus.

Zalenkus, législateur des Locriens, avait établi une loi sévère contre l’adultère: quiconque commettrait ce crime était condamné à avoir les yeux crevés. Le premier qui enfreignit la loi fut son propre fils, et la douleur du père fut immense. «Je voudrais, s’écria-t-il, ou ne point être père, ou ne pas être juge. – Père et fils, ajouta-t-il, sont une chair et pour ainsi dire une seule personne. Je demande donc qu’on me crève un œil par amour pour mon fils et qu’on crève un œil à mon fils par respect pour la loi.» Et ainsi fut fait.

Le monde s’étonne d’un pareil amour. Néanmoins, il n’est rien en comparaison de l’amour que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, nous porte, car Il n’a pas subi la moitié de la peine, mais la peine tout entière. Il a même, pour nous montrer Son amour infini, souffert beaucoup plus que ce qui était nécessaire pour nous racheter.

Autres histoires...