Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Coeur Eucharistique de Jésus

Humilité et piété de quelques rois.

Sainte Élisabeth de Hongrie avait le plus vif désir d’entendre la Messe, mais lorsqu’elle y assistait elle déposait sa couronne, ôtait les anneaux de ses doigts, et dépouillée de tout ornement elle se tenait en présence des autels, couverte d’un voile, et dans une attitude si modeste qu’on ne la vit jamais tourner ses regards à droite ni à gauche. Cette simplicité et cette modestie plurent tant à Dieu, qu’Il voulut en manifester Son contentement par un signe éclatant. Dans le temps même de la Messe, la Sainte était environnée d’une lumière si radieuse, que les yeux des assistants en étaient éblouis, et qu’on l’eût prise pour un ange descendu du ciel. Profitez d’un si bel exemple, et si vous le faites, soyez assurés que vous vous rendrez agréable à Dieu et aux hommes, et que vos sacrifices vous procureront d’immenses avantages en cette vie et dans l’autre.

Le grand Constantin ne se contentait pas d’entendre la Messe tous les jours dans son palais; lors même qu’il marchait à la tête de ses armées et jusqu’au milieu des camps, il était suivi d’un autel portatif, et ne manquait aucun jour de faire célébrer les saints Mystères. C’est sa piété qui lui valut les victoires signalées qu’il remporta sur ses ennemis. — Lothaire, empereur d’Allemagne, observa constamment la même pratique: à la guerre comme en temps de paix, il voulut tous les jours entendre jusqu’à trois Messes. — Le pieux roi d’Angleterre, Henri III, en entendait également trois tous les jours, à la grande édification de toute sa cour. Sa dévotion fut récompensée de Dieu, même temporellement, par un règne de cinquante-six ans.

Autres histoires...