Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Notre-Dame de l'Assomption

Une course pour la Sainte Vierge.

Un jeune homme, depuis longtemps oublieux de Dieu, partant pour Paris, alla, par politesse, demander à une dame, amie de sa famille, ses commissions. «J’en aurais bien une, dit la dame, une petite, mais peut-être vous gênerait-elle? – Dites, Madame, je suis à vos ordres. – Eh bien! ayez la bonté, à votre arrivée à la capitale, d’aller dire pour moi un Ave Maria à Notre-Dame des Victoires.»

Par convenance, le jeune homme s’inclina; mais la commission n’était guère de son goût: il ne se piquait pas de dévotion. Après un séjour d’un mois employé à visiter les merveilles de Paris, le jeune voyageur, prêt à repartir, se rappela l’Ave Maria promis. «Tant pis! se dit-il, je n’irai pas… Pourtant, si, j’y vais…. j’ai promis…» Il court à Notre-Dame des Victoires, s’agenouille à demi sur un prie-Dieu, et, de l’air dont on fait une corvée, il cherche dans un coin de sa mémoire la prière à Marie, presque oubliée; enfin il la retrouve, et la récite. Et, soudain, comme le charbon brûlant embrase le bois desséché, cette douce invocation pénètre tout d’un coup jusqu’aux entrailles ce jeune pécheur: il verse des larmes qu’il ne connaissait plus. Le vénérable curé de Notre-Dame des Victoires, habitué à ces conversions subites, s’approche de ce prodigue dont il devine le trouble. Le jeune homme se confesse, retarde son départ, communie, et, de retour dans son pays, sa première visite fut pour la dame de l’Ave Maria, que ce changement n’étonna pas trop, car elle avait été le véritable motif du service demandé.

Autres histoires...