pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Notre-Dame-Purgatoire

L’on n’oublie jamais les bons principes reçus durant l’enfance

Un jeune homme avait mené une vie peu chrétienne. Plus d’une fois, il avait contristé sa mère, qu’il aimait beaucoup; toutefois ses mauvaises passions, sans parler des mauvaises compagnies, l’entraînaient toujours. Cependant elle tomba malade et mourut; il était là auprès de son lit avec toute la famille, qui, à genoux, priait et pleurait auprès de la défunte; il voulut prier aussi, mais il avait oublié ses prières, quoiqu’il eût beaucoup de science d’ailleurs; il prit un livre de piété, mais il ne put même trouver l’office des morts, pas même le De profundis. Alors il s’indigne et se dit dans son cœur: «Misérable que tu es, tu ne peux seulement prier pour ta mère! Pauvre mère, elle sera donc toujours malheureuse de t’avoir eu pour fils! Du reste, mes prières ne lui serviraient de rien. Eh bien, non, il n’en sera pas ainsi: je vais m’instruire de nouveau de ma religion; je me confesserai et je communierai pour ma mère.» Et non seulement il fut fidèle, mais il devint dans la suite un excellent chrétien.

Autres histoires...

Notre-Dame-Purgatoire

L’on n’oublie jamais les bons principes reçus durant l’enfance

Un jeune homme avait mené une vie peu chrétienne. Plus d’une fois, il avait contristé sa mère, qu’il aimait beaucoup; toutefois ses mauvaises passions, sans parler des mauvaises compagnies, l’entraînaient toujours. Cependant elle tomba malade et mourut; il était là auprès de son lit avec toute la famille, qui, à genoux, priait et pleurait auprès de la défunte; il voulut prier aussi, mais il avait oublié ses prières, quoiqu’il eût beaucoup de science d’ailleurs; il prit un livre de piété, mais il ne put même trouver l’office des morts, pas même le De profundis. Alors il s’indigne et se dit dans son cœur: «Misérable que tu es, tu ne peux seulement prier pour ta mère! Pauvre mère, elle sera donc toujours malheureuse de t’avoir eu pour fils! Du reste, mes prières ne lui serviraient de rien. Eh bien, non, il n’en sera pas ainsi: je vais m’instruire de nouveau de ma religion; je me confesserai et je communierai pour ma mère.» Et non seulement il fut fidèle, mais il devint dans la suite un excellent chrétien.

Autres histoires...