pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Ste-Famille

Un voleur dans un verger.

Un enfant avait escaladé le mur d’un verger pour y voler des fruits. Mais d’abord il se tourna de tous les côtés pour voir s’il n’était pas observé. Tout à coup l’un de ses camarades, perché dans un arbre d’un jardin voisin, lui cria: «Tu as regardé à droite, à gauche, devant et derrière toi; pourquoi n’as-tu pas aussi regardé le ciel?» Le petit voleur comprit que son camarade voulait lui rappeler le Dieu qui voit tout: et comme frappé de la foudre, il s’enfuit à toutes jambes. Il n’oublia certainement plus de sitôt la vérité, qu’on ne peut se soustraire au regard de Dieu.

Le souvenir de l’omniscience de Dieu nous détourne du péché.

Les pommes abandonnées.

Un enfant fut envoyé par son père chez ses voisins pour leur faire une commission. En entrant dans la chambre, il ne trouva personne, mais un panier rempli de pommes splendides. Aussitôt la mauvaise pensée lui vint: tu peux bien dérober quelques fruits, personne ne te verra. Mais la pensée de Dieu le retint et il dit devers lui à haute voix: «Oh non! je ne prendrai rien, car Dieu me voit.» Aussitôt le voisin, assis derrière le poêle, apparut et lui dit: «Tu es un bon enfant. Prends des fruits, tant que tu en veux.» Si l’enfant avait volé, il aurait sans doute été châtié; il éprouva donc doublement combien il est avantageux de penser que Dieu voit tout.

Le souvenir de la présence de Dieu nous détourne du péché, nous garde de L’offenser et nous épargne Ses punitions.

Autres histoires...

Ste-Famille

Un voleur dans un verger.

Un enfant avait escaladé le mur d’un verger pour y voler des fruits. Mais d’abord il se tourna de tous les côtés pour voir s’il n’était pas observé. Tout à coup l’un de ses camarades, perché dans un arbre d’un jardin voisin, lui cria: «Tu as regardé à droite, à gauche, devant et derrière toi; pourquoi n’as-tu pas aussi regardé le ciel?» Le petit voleur comprit que son camarade voulait lui rappeler le Dieu qui voit tout: et comme frappé de la foudre, il s’enfuit à toutes jambes. Il n’oublia certainement plus de sitôt la vérité, qu’on ne peut se soustraire au regard de Dieu.

Le souvenir de l’omniscience de Dieu nous détourne du péché.

Les pommes abandonnées.

Un enfant fut envoyé par son père chez ses voisins pour leur faire une commission. En entrant dans la chambre, il ne trouva personne, mais un panier rempli de pommes splendides. Aussitôt la mauvaise pensée lui vint: tu peux bien dérober quelques fruits, personne ne te verra. Mais la pensée de Dieu le retint et il dit devers lui à haute voix: «Oh non! je ne prendrai rien, car Dieu me voit.» Aussitôt le voisin, assis derrière le poêle, apparut et lui dit: «Tu es un bon enfant. Prends des fruits, tant que tu en veux.» Si l’enfant avait volé, il aurait sans doute été châtié; il éprouva donc doublement combien il est avantageux de penser que Dieu voit tout.

Le souvenir de la présence de Dieu nous détourne du péché, nous garde de L’offenser et nous épargne Ses punitions.

Autres histoires...